Saint-Bénigne : “Bresse Impro” a organisé son premier festival d’improvisation dans la commune

Ce Festival s'est tenu le week-end dernier.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Jean-Luc Degay a créé l’association « Bresse Impro » après avoir eu une première expérience de l’improvisation à Pont-de-Vaux.
Un an après, il a organisé avec son acolyte Maxime Gibaud, son directeur artistique, le premier festival « Impro sur Saône » en invitant d’autres troupes d’improvisation :

« Les Voleurs de Sourire » de Mâcon,
« Les Œufs » de Châlon-surSaône,
« Les Improvix » d’Autun,
« Les Polygônes » de Lyon.

Au total, ce ne sont pas moins de 25 comédiens qui se sont relayés durant ces deux jours pour montrer ce qu’est la vraie improvisation. En effet, ces comédiens n’ont pas l’habitude de jouer ensemble et n’ont rien préparé. Ils ont découvert le sujet de la « pièce », quelques minutes voire quelques secondes avant de jouer sur scène.

Le principe de l’improvisation est très simple : le public écrit des mots ou des phrases courtes sur des petits bouts de papier qu’on met dans une boîte, et ensuite par tirage au sort, un arbitre pioche le sujet à jouer. Les comédiens inventent une histoire en collectif dans l’instant. Il faut avoir une sacrée imagination et un sacré culot. C’est épuisant pour les comédiens qui doivent écouter et analyser la situation en continue, mais savoureux.

C’est un exercice de style redoutable et il ne manque pas de petits ratés qui sont rattrapés par un partenaire plus attentif ou plus inventif ; ce qui rend le jeu hilarant. Le public en raffole.

Exemple de petit papier sorti : « Un carrosse dans une déchetterie ». Ici l’arbitre décide de compliquer le jeu et donne une règle supplémentaire : la parole est interdite mais les bruits sont autorisés. Il faut donc mimer l’histoire inventée…

Autre exemple : « J’ai avalé un canard ». La régie peut intervenir en variant les éclairages, voire l’éteindre et ajoute des bruitages ou des musique appropriés quand elle le juge bon.

Encore plus farfelu : « Ce que t’es belle en société ». L’arbitre décide de vraiment compliquer les choses. Un comédien doit jouer une fausse Mireille Mathieu et l’autre un faux général De Gaulle. L’improvisation commence et soudain l’arbitre intervient sans prévenir ; les comédiens doivent inter changer leur rôle tout en continuant la conversation… Puis un troisième comédien arrive sur scène et prend le rôle d’un faux Nelson Monfort… Sur le moment les deux autres sont un peu dépités mais le jeu continue de plus bel et on rentre alors dans un délire collectif ! L’arbitre siffle la fin en concluant lui-même par une phrase laconique qui tombe à pic, le plus souvent.

Jean-Luc Degay voulait la réunion de ces troupes dans un festival pour pimenter les spectacles, mais aussi pour attirer un public en plus grand nombre et pourquoi pas l’élargir. Car le théâtre est connu, l’improvisation beaucoup moins. De plus, le spectateur ne sait pas d’avance ce qu’il va voir contrairement à la pièce de théâtre écrite où l’on connaît bien souvent le texte et l’auteur. Ici, comédiens et spectateurs sont dans l’inconnu total.

Si vous avez besoin de vous exprimer librement, de vous défouler, de gesticuler, d’échanger des conversations délirantes, de vous cultiver, de prendre de l’assurance, alors n’hésitez pas une seconde à contacter Jean-Luc Degay.

Les répétitions ou plutôt les entraînements sont tous les jeudis soir à Saint Bénigne.

Il y a déjà douze membres et tous les âges sont permis.


EN PRATIQUE

Prochaines représentations de Bresse Impro :
Le 14 octobre 2023 à l’occasion du repas du CCAS (les anciens du village).
Le 9 mars 2024 est prévue une soirée à Laiz.

Association Bresse Impro
3 Impasse du Verger – 01190 Saint-Bénigne
Responsable : Jean-Luc Degay
Courriel : jeanlucdegay@gmail.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/groups/528991882083714

Texte et photos : Frédéric Chalot

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.