Politique : L’aindinois Patrick Chaize renouvelé, ce mardi, à la Présidence du Groupe d’études Numérique du Sénat

Ce Groupe d'études est rattaché à toutes les commissions permanentes, ce qui est un cas unique et marque bien « le caractère central et transversal du numérique ».
PUB
Slide
PoEsmp090324_page-0001
Précédent
Suivant

« Je suis très attaché à la singularité de cette instance, qui nous a permis, et nous permettra encore, de constituer un réel lieu de dialogue et de « fertilisation croisée » entre les différentes approches sectorielles portées par les commissions. Car aujourd’hui, *le numérique est partout*. Témoigne de cet intérêt des Sénatrices et Sénateurs pour le numérique, les inscriptions : le groupe compte à ce jour 48 membres, ce qui en fait l’un des plus importants du Sénat. Je me réjouis d’ailleurs que des membres de toutes les commissions et de tous les groupes politiques en soient membres.

Le groupe travaillera bien entendu en lien étroit avec les commissions permanentes et les délégations du Sénat et il s’attachera à sensibiliser sur les fractures intellectuelle, sociale et territoriale du monde numérique tout en mettant en évidence les enjeux économiques et de protection des libertés individuelles et collectives.

Je crois essentiel de continuer à travailler avec un grand souci d’éclectisme et de diversité, afin de faire « infuser » dans la conscience sénatoriale les thématiques du numérique. Aussi ai-je proposé dans mon discours introductif, trois axes :

 * *la thématique de l’Intelligence Artificielle ;*
 * *la place de la France et de l’Europe dans le numérique ;*
 * *l’adaptation de nos sociétés au numérique.*

Nos travaux des prochains mois porteront donc sur ces thématiques.
 »

Communiqué du Sénateur aindinois Patrick Chaize

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !