Thoissey : 14 nouveaux commerces implantés depuis le début de la mandature

C'est le chiffre fort qui est ressorti de notre entretien avec Anne Turrel, maire de Thoissey, à propos du dispositif « Petites villes de demain ».
LANDRIX
JOB-DATING-2024_HD_page-0001
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

PRESENTATION DE CE DISPOSITIF

« Petites villes de demain » est un projet qui vise à améliorer la qualité de vie des habitants des petites communes et des territoires alentours, en accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques et engagés dans la transition écologique. Le programme a pour objectif de renforcer les moyens des élus des villes et leurs intercommunalités de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralités pour bâtir et concrétiser leurs projets de territoire, tout au long de leur mandat, jusqu’à 2026.

La Communauté de communes « Val de Saône Centre » et la commune de Thoissey ont adhéré au programme « Petites Villes de Demain » en signant une convention avec l’État le 11 décembre 2020. Dans ce cadre, la commune devait élaborer un projet de territoire en conformité avec l’accord d’adhésion qu’elle avait signé le 4 octobre 2021.

Virginie Guérin-Robinet, secrétaire générale de la Préfecture de l’Ain, sous-Préfète de l’arrondissement de Bourg-en-Bresse et Anne Turrel, maire de Thoissey, ont signé en octobre dernier (Cf. photo d’accueil) la convention cadre du projet « Petites villes de demain » qui permettra l’approfondissement du projet et le passage à la phase de réalisation de l’ensemble du programme.


LES CINQ AXES DU PROJET THOISSEYEN

Historiquement, la Ville de Thoissey était jumelée avec celle de Saint Didier-sur-Chalaronne, du fait de leur proximité et de l’absence de rupture urbaine. La commune voisine de Saint Didier s’est retirée rapidement. Thoissey a alors négocié avec les services de l’Etat pour y aller seule avec l’intercommunalité en appui.

Pour madame le maire Anne Turrel, « en 2020, tous les projets de ma liste étaient en phase avec ce dispositif. Certaines des fiches-actions étaient même déjà rédigées. »

Pour renforcer l’attractivité et développer la centralité de Thoissey, quatre axes ont ainsi été établis : Dynamiser le tissu commercial et artisanal ; Thoissey, ville d’Art et d’Histoire ; Thoissey, ville verte et ville touristique ; Définir une stratégie « logement ». Ces quatre axes sont chapeautés par une gouvernance très participative (bulletin d’informations tous les dimanches sur les réseaux sociaux, réunion publique par quartier pour chaque grand projet, etc), qui en constitue un cinquième spécifique.


FOCUS SUR L’AXE 1 : DYNAMISER LE TISSU COMMERCIAL ET ARTISANAL

Cet axe est déjà achevé. « Nous avons été proactifs par rapport aux locaux commerciaux vacants en faisant un inventaire complet (Ndlr : locaux et propriétaires). Une consultation citoyenne s’est ajoutée à cet inventaire pour savoir ce que la population désirait ou espérait comme commerces complémentaires à l’existant. La compétence économique reste communautaire. Ainsi, la Ville de Thoissey a fait le choix de s’intégrer aux bails commerciaux qui deviennent alors tripartites : commerçant, Ville et propriétaire. Un plafond de 4 800 euros par commerce, à utiliser de manière libre, a été retenu (…) Nous avons démarré par l’Est de la grande rue. Nous avons repeuplé par des commerces très intéressants. Au total, il y a déjà 14 installations. Il y en aura d’autres, nous avons actuellement des demandes mais plus de locaux ! » détaille madame le maire Anne Turrel qui insiste sur « la redynamisation globale de la Ville qu’a permis le déploiement de cet axe. »

Texte et photos : Eric Bernet

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !