Replonges : Le concert du Chœur de la Loëze approche

Il se tiendra dimanche 16 octobre à 16h à la salle Limorin, rue Janin à Replonges. La rédaction s’est procuré le programme.
LANDRIX
Trottland
Précédent
Suivant

Tout ce qui nous touche et nous bouleverse dans notre vie quotidienne, le Chœur de la Loëze le chantera pour vous, le dimanche 16 Octobre à 16h00 dans la salle Limorin, salle polyvalente de Replonges. Chaque chant de leur répertoire évoque ces moments forts et ces sentiments qui tissent l’étoffe de notre existence.

Renseignements et réservations au 06 14 25 08 65 ou sur choeurdelaloeze@orange.fr / Tarifs : 10 € et 5€ pour les 12-16 ans.

« C’est votre vie tout entière que vous retrouverez dans ces chants que nous aurons le bonheur de chanter, pour vous communiquer la bonne humeur et les sensations que nous avons accumulées depuis la reprise de nos répétitions après un long confinement » nous a déclaré l’un des protagonistes.

« Ce concert chanté par les choristes de Bresse et du Mâconnais, avec pianiste et conteurs, vous fera chaud au cœur et vivre un bon moment dans la douceur de ce début d’automne, après un été si torride. Vous vibrerez à l’unisson de ces chants célèbres conduits par notre chef Michel Robinot ce qui  provoquera une émotion intense qui vous emportera dans vos rêveries et souvenirs. Avant de retrouver vos parents et amis autour de vos boissons préférées. Nous vous accueillerons avec grand plaisir pour vous sortir du train-train quotidien et chanter avec nous ces paroles bienfaisantes pour notre santé, notre moral et notre joie de vivre » a-t-il poursuivi.

ÉVOCATION DU PROGRAMME


C’est l’été, les vacances, il y a le ciel, le soleil et la mer, quelle chance !

C’est l’amitié qui nous montrait le Nord sur Les Copains d’abord

Alléluia, nos vingt ans n’ont qu’un temps, laissons-les brûler, Alléluia !

Comme c’était bien chez Laurette, son amitié nous consolait de tout

Une valse à mille temps offre seule aux amants 333 fois le temps de bâtir un roman

Quand je serai fatigué je prendrai ma guitare et j’irai dormir chez la dame de Haute Savoie

J‘envoie valser les bijoux, les colliers, car quand tu me serres très fort, c’est toi mon trésor

A Saint Jean au musette comment ne pas perdre la tête dans des bras audacieux

Partir, partir sans rien dire, même loin, sans attendre, avant qu’on meure

On ira tout en haut des collines regarder tout ce qu’Octobre illumine

Juste une prière ! Conduis nos enfants, pour la fin des temps, remplis de plus de joies que de larmes

Il y a du thym, de la bruyère, une petite église ; c’est là que tu te sens chez toi

Partagez cet article !