Pont-de-Veyle : Les Dden ne faibliront pas dans la défense de la Laïcité

Le secteur de Pont-de-Veyle, ces cinq délégués actuels et les sept anciens (qui ont repris du service pour l’occasion...), avait la lourde charge d’organiser l’assemblée générale départementale 2024 ce samedi 6 avril à la salle annexe de la mairie de Pont-de-Veyle.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

RAPPELS SUR LES DDEN 

Les Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale sont des bénévoles partenaires de l’école publique.

Nommés officiellement par le DASEN, après avis du CDEN, qui se déroule sous la Présidence du Préfet. Nantis de cettee fonction officielle, les DDEN veillent aux bonnes conditions de vie de l’enfant, à l’école et autour de l’école. Ils sont membres de droit du conseil d’école et membre du CDEN.

Être DDEN est aussi un acte citoyen : c’est s’engager en investissant une partie de son temps au service de la promotion de l’école publique, de l’intérêt des enfants et  de la défense des principes républicains d’émancipation que sont la citoyenneté, la Laïcité et la liberté de conscience.

Le premier texte fondateur de notre mission de DDEN est inscrit dans la loi Goblet de 1886 qui organise l’enseignement primaire public.  En janvier 1986, la fonction a un siècle, et un nouveau décret actualise le statut. Il  étend la fonction à toutes les questions relatives à l’environnement scolaire.

Le décret de 1986 et la loi Goblet de 1886 se sont fondus dans le code de l’éducation en 2000.

L’histoire des DDEN est donc liée à celle de l’école publique. Les DDEN sont à la charnière entre l’école, la commune et les parents d’élèves, notre fonction est parallèle et complémentaire entre les différentes composantes du conseil d’école. Le caractère officiel de la fonction confère aux DDEN un poste opérationnel et non pas seulement consultatif.

Les DDEN connaissent l’histoire de leur école. Leur indépendance permet d’avoir un rôle de médiation et de coordination entre les enseignants, les parents d’élèves, la municipalité, les services académiques. Nous exerçons une fonction de contrôle, de vigilance, de proposition :

  • Inspection des locaux, du mobilier et de l’équipement
  • Sécurité dans et autour de l’école
  • Surveillance des effectifs
  • Participation au projet de travaux et aménagement
  • Restauration scolaire
  • Transports scolaires
  • Activités périscolaires
  • Caisse des écoles

La pédagogie ne les concerne pas, elle est le domaine exclusif des enseignants.

Ni usagers comme les parents, ni directement acteurs comme les enseignants, le DDEN est un véritable partenaire de l’école publique qui s’associe à l’équipe éducative pour la réalisation d’un même objectif, d’une seule cause : L’intérêt des élèves.


EXTRAITS DES ÉCHANGES

Les intervenants à la tribune ont permis des débats très fructueux et d’une rare qualité sur la politique scolaire publique nationale, académique ou départementale.

Une cinquantaine de participants attentifs :

Aux annonces du maire Michel Marquois concernant la construction d’une nouvelle école à Pont-de-Veyle, en face du collège George Sand.

Aux propos de Christophe Greffet, concernant les actions menées par la CCV à destination des plus jeunes (initiation musicale, savoir rouler, savoir nager…),

A ceux de Florence Blatrix-Contat, sénatrice de l’Ain, sur son attachement à l’école publique, son souhait de création d’un grand service pour l’accompagnement à la parentalité et sa connaissance des difficultés de recrutement des DDEN,

Au discours de Véronique Baude, 3ème Vice-Présidente au Conseil Départemental, chargée de la jeunesse, des collèges, de l’éducation et de l’enseignement supérieur sur les actions du département à destination des jeunes.

Pour le Département, « l’éducation est une priorité et il accompagne les projets pédagogiques (ouverture vers la Culture, vers les sports, Pass Culture). Il est un relais pour accompagner la compréhension de la citoyenneté (par la compréhension des institutions) ».

Mme Baud signale « le vrai défi qu’est le harcèlement scolaire et le programme déployé depuis deux années (qui vient en complément du projet PHARE de l’éducation nationale) : tous les agents du Département seront formés afin de mieux repérer les cas de harcèlement. »

Aux déclarations de Marilyne Remer, Inspectrice d’Académie de l’Ain, soutenant l’action des DDEN : des intermédiaires ou interlocuteurs importants, mais aussi des « éclaireurs » pour les familles. Elle est consciente de la violence autour de l’école, violence qui ne doit pas entrer dans l’école qui doit rester un sanctuaire.

Elle rappelle le droit au respect des 3 700 professionnels de l’éducation dans l’Ain qui « f ont un travail formidable, mais de plus en plus difficile dans une société où le consumérisme est roi ».

Elle insiste beaucoup, suite au conseil national de la refondation,  sur les projets NEFLE (= Notre École, Faisons La Ensemble) qui doivent financer des projets innovants : végétalisation des cours d’école, création de nouvelles salles dans les écoles, … Tout projet devant bénéficier aux enfants dans leurs apprentissages ou dans leur sécurité.

Anne-Marie Frénois, Présidente du secteur de Pont-de-Veyle (AMF) a beaucoup insisté sur le rôle qu’ont les DDEN à jouer dans la défense de la Laïcité, afin d’être des appuis des enseignants dans les conseils d’école sur ce sujet. Sujet plus actuel que les questions de bâtiments insalubres, de toilettes vétustes qui n’existent plus dans notre secteur.     

La partie statutaire de cette Assemblée Générale a été menée par Philippe Pelissier, le président de l’Union 01, associé à Jean-Pierre Carraz pour le volet financier et Michel Chagnard pour le bilan d’activités 2023.

Et rendez-vous a été donné pour 2025 à Montluel !

Photos : Éric Bernet

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *