Manziat : La Commune se sent soutenue par la Région Auvergne Rhône-Alpes

C'est le message qu'a voulu délivrer le maire Denis Lardet à l'occasion de la visite de la conseillère régionale Andrée Tireau ce lundi après-midi.
Les deux élus le long des cheminements doux route d’Asnières
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Cette élue régionale, par ailleurs maire de Boissey et Vice-Présidente de la Communauté de communes « Bresse et Saône », est venue visiter deux chantiers soutenus financièrement par la Région : la Maison d’assistance maternelle (Mam) inclusive et des cheminements doux des deux côtés de la route d’Asnières.

Cette Mam, située à proximité immédiate de la bibliothèque, peut accueillir jusqu’à huit enfants. Elle est gérée par Bérangère Olivier et Zoémi Boity qui loue leurs locaux à la Commune, laquelle a réalisé de gros travaux de réhabilitation d’une vieille bâtisse. Sur 187 KE de travaux, la Région a mis « la main à la poche » à hauteur de 20 %, soit 36 KE, dans le cadre du bonus « Ruralité ».

Pour les trottoirs route d’Asnières, la Région a versé une subvention de 80 KE sur 640 KE de travaux éligibles dans le cadre du contrat « Région ». Pour les techniciens, il s’agit de « requalifier l’espace urbain pour créer des voies douces dédiées aux piétons et cyclistes ». Le maire Denis Lardet ajoute que « les poussettes sont ainsi sécurisées dans le centre-bourg tant route d’Asnières que route de Chevroux. »

Le premier édile manziati se félicite « des actuelles relations avec l’échelon régional. Depuis l’élection de Laurent Wauquiez à la tête du Conseil Régional fin 2015, les interactions sont plus efficaces et les petites Communes se sentent aidées par la Région » ajoute-il.

« Sans ce complément de la Région, aux côtés des subventions de l’État et du Département, tous les projets n’auraient pas forcément été mis en place » avoue-t-il avant de s’interroger sur le financement de la refonte du cimetière communal : « ce projet n’entre pas dans beaucoup de dispositifs d’aides. Pourtant, il est nécessaire au bon fonctionnement de la Commune » insiste-il.

Les deux élus devant la Mam


LE CAS DE SAINT ANDRÉ-DE-BÂGÉ

Photos de la Région prise de la visite à Saint André-de-Bâgé

La conseillère régionale Andrée Tireau a poursuivi sa tournée en se rendant à Saint André-de-Bâgé où le maire Philippe Plénard l’attendait pour une nouvelle visite. Cette Commune a été aidée à hauteur de 30 000 euros pour des travaux de rénovation énergétique des bâtiments communaux dans le cadre du « Bonus Ruralité ». En détails, il a été procédé au remplacement des huisseries, ce qui procure une amélioration acoustique, à l’école, à la garderie et à la salle polyvalente ; à l’installation d’un nouveau chauffage en mairie (Ndlr : pompe à chaleur) ainsi qu’à la pose de 10 nouveaux radiateurs connectés dans la salle polyvalente et de luminaires leds dans ces locaux. Grâce à l’aide régionale et des autres partenaires financiers (État et Département), ces travaux ont pu se réaliser en une seule phase.

Texte et photos : Éric Bernet

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *