Auvergne-Rhône-Alpes : Première région française pour la réindustrialisation

La Région Auvergne-Rhône-Alpes est la Région qui a accueilli le plus d’entreprises industrielles en 2023.
DoubleRecordduMondeSaintDidier230724
DoubleRecordduMondeSaintDidier230724
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Dans le cadre de la sixième édition du salon Global Industrie, Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie et de l’Energie, a annoncé le baromètre permettant de mesurer l’évolution industrielle du pays. Résultats : 201 ouvertures nettes de sites industriels en 2023, dont une grande partie en Auvergne-Rhône-Alpes, première du classement (+73) au niveau territorial.

La Région concentre également 48% des projets de relocalisation nationale. Ce chiffre illustre parfaitement la dynamique de la première région industrielle française qui peut compter sur un riche tissu économique composé d’artisans, de PME familiales, d’ETI en plein essor et de grands groupes d’envergure internationale. A travers cette 1re place, c’est toute l’implication de la Région Auvergne-Rhône-Alpes auprès des acteurs économiques du territoire (soutien apporté dans leurs projets d’implantation, investissement et développement) qui est récompensé.

Pour Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes : « Cette première place est à l’image de la conception de l’entreprise que nous défendons à la Région : l’enracinement, la recherche du progrès et la production au cœur de nos territoires. Il y a un an, nous avions présenté différents dispositifs destinés à soutenir nos entreprises pour les aider à limiter la hausse de leur facture et à réaliser leur transition écologique. Dans le même temps, nous avons adopté un plan stratégique de relocalisation doté de 1,2 milliard d’euros. C’est un engagement conséquent qui nous permet d’appréhender l’ensemble des enjeux liés à la relocalisation : transition numérique et énergétique, valorisation des métiers et des formations, recensement du foncier industriel. Avec Stéphanie Pernod, Première vice-présidente déléguée à l’économie, à la relocalisation, à la préférence régionale et au numérique nous sommes fiers de nos acteurs économiques : ils incarnent un esprit d’innovation, d’audace et de conquête ».

Ce premier baromètre industriel de l’État repose sur trois constats :

  • Le rythme d’ouverture de nouveaux sites industriels est resté très dynamique avec 201 ouvertures nettes d’usines en 2023 contre 176 en 2022.
  • Les ouvertures nettes de sites industriels en 2023 progressent de 14 % par rapport à 2022, avec un premier semestre (+122) plus dynamique que le second (+79).
  • Si l’on se restreint aux seules ouvertures et fermetures greenfield, c’est-à-dire en retirant les réductions et extensions significatives (nouvelle ligne de production par exemple), le solde 2023 est de 57 sites supplémentaires contre 49 en 2022 (+16%).

Communiqué de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *