Auvergne-Rhône-Alpes : La contribution d’Olga Givernet à la COP territoriale

La députéee de l’Ain s’engage pour le département dans le cadre de la COP territoriale.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

« S’il est vrai que, depuis l’arrivée du nouveau Gouvernement, l’actualité politique se concentre davantage sur des questions d’économie, de sécurité ou d’immigration, les efforts gouvernementaux en matière de planification écologique perdurent et s’accentuent.

Après sept ans de réformes du cadre législatif et réglementaire pour permettre une planification écologique au niveau national, c’est maintenant au niveau territorial, toujours avec l’implication de l’État, que se joue une part importante de la planification. C’est pourquoi sont créées les COP territoriales qui ont pour objet de débattre sur les efforts collectifs à fournir, les projets à poursuivre ou à lancer dès 2024, ou encore d’établir une feuille de route régionale à 2030.

Dans ce cadre, la Préfète de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a appelé les différents acteurs régionaux à exprimer leurs contributions. Olga Givernet, déjà impliquée sur ces questions dans le cadre de ses travaux parlementaires, a souhaité présenter la sienne pour le département de l’Ain.

Cette contribution s’articule autour de 6 propositions :

  1.  Accompagner l’installation des deux futurs EPR2 à la Centrale du Bugey et en continuer d’investir dans le renouvelable.
  2. Développer une installation terminale embranchée (ITE) sur l’axe Valserhône-Pays de Gex. Pour réduire considérablement le passage des poids-lourds sur la RD1206, cette solution permettra de les faire voyager sur des trains, qui émettent neuf fois moins de CO2.
  3. Renforcer le service du Léman express et étendre les lignes existantes. Pour atteindre l’objectif ambitieux du Genevois français : 50 % des déplacements frontaliers effectués via des modes alternatifs à la voiture individuelle d’ici 2030.
  4. Augmenter l’offre de transports en commun et déployer des parkings relais en amont de Genève. Pour réduire la circulation et le nombre des voitures dans le Pays de Gex et favoriser l’emploi du tramway et du BHNS.
  5. Déployer massivement des bornes de recharge électrique ouvertes au public dans tout le département. Pour encourager l’acquisition et l’emploi de véhicules électriques.
  6. Appliquer le cadre légal de gestion durable de l’eau et des sols et expérimenter pour arriver à des résultats au plus vite. L’Ain est un des départements les plus exposés au risque de sécheresse, il doit être moteur dans la mise en place d’expérimentations comme l’instauration de tarifs différenciés pour encourager les usagers à la sobriété.

Olga Givernet continuera de s’investir assidument dans toutes les démarches de planification écologique dans l’Ain et dans la région AuRA. »

Communiqué d’Olga Givernet, députée de l’Ain

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *