Veyle – Grand âge : Le Président Bernard Poulet fait le tour du territoire pour (re)présenter le concept de Marpa

Ce dynamique responsable associatif, Président de l’association gestionnaire de la Maison d'accueil et de résidence pour l'autonomie (Marpa) située à Grièges depuis sa création en octobre 2010, fait ainsi le tour des conseils municipaux de l’ex canton de Pont-de-Veyle.
Bernard Poulet (à droite) avec le maire Michel Dubost et la première adjointe Valérie Connault lors du conseil municipal de Saint André d’Huiriat ce mardi soir

Lors de la récente crise des Ehpad, notamment Orpea et Korian, où maltraitances et prix exorbitants ont été dénoncés, le problème du grand âge a été évoqué par les différents médias sans présenter le concept ou même l’existence des Marpa. Le réseau départemental des Marpa, regroupant les 16 établissements de l’Ain, a ainsi jugé utile de davantage communiquer.


QU’EST-CE QU’UNE MARPA ?

Il s’agit d’un concept lancé par la Msa il y a plus de 30 ans etr régi par le Code de l’action sociale. Les Marpa sont des établissements médico-sociaux non médicalisés à but non lucratif. Ils sont ouverts aux personnes de plus de 60 ans autonomes ou en perte d’autonomie.

Le concept Marpa propose :

  • Une résidence à taille humaine de 24 personnes,
  • Un établissement non médicalisé, où chaque résident a le choix de ses professionnels de santé,
  • Un logement conventionné,  adapté avec coin cuisine, espace nuit (T1 Bis) ou chambre séparée (T2), douche à l’italienne, éligible aux Apl et meublé par les résidents,
  • Une sécurité et la bienveillance d’une équipe de professionnels 24h/24 et 7j/7 (alarme assistance),
  • Deux heures de ménage par mois inclus dans le contrat de séjour,
  • Trois repas quotidiens (facultatifs) cuisinés sur place chaque jour,
  • Des temps de partage et de convivialité avec des animations gratuites adaptées et diversifiées,
  • Des services payants à la demande : entretien du linge, ménage complémentaire, coiffeur, etc,
  • Une gestion à but non lucratif avec le soutien de bénévoles impliqués, dont la seule motivation est de satisfaire les résidents et leur famille, encadrés par une équipe salariée, « à l’écoute et aux petits soins ».
COÛT DES PRESTATIONS

Un résident qui occupe un T1 Bis (environ 32 m2) et en considérant la location, les charges (électricité, chauffage) et les trois repas quotidiens, doit prévoir un budget de 1 500 euros duquel peut être déduit les Apl et le crédit d’impôts pouvant aller jusqu’à 3 200 euros par an (éligibilité de la Marpa aux services à la personne).

Capa_Agroalimentaire_Aefti_080922
Pub
Précédent
Suivant
SaveursEnVeyle
Pub
Précédent
Suivant
Pub
Pub
Précédent
Suivant
Capa_Agroalimentaire_Aefti_080922
Pub
Précédent
Suivant
SaveursEnVeyle
Pub
Précédent
Suivant
Pub
Pub
Précédent
Suivant
Capa_Agroalimentaire_Aefti_080922
Pub
Précédent
Suivant
SaveursEnVeyle
Pub
Précédent
Suivant
Pub
Pub
Précédent
Suivant
Capa_Agroalimentaire_Aefti_080922
Pub
Précédent
Suivant
SaveursEnVeyle
Pub
Précédent
Suivant
Pub
Pub
Précédent
Suivant
Capa_Agroalimentaire_Aefti_080922
Pub
Précédent
Suivant
SaveursEnVeyle
Pub
Précédent
Suivant
Pub
Pub
Précédent
Suivant
Capa_Agroalimentaire_Aefti_080922
Pub
Précédent
Suivant
SaveursEnVeyle
Pub
Précédent
Suivant
Pub
Pub
Précédent
Suivant
Capa_Agroalimentaire_Aefti_080922
Pub
Précédent
Suivant
SaveursEnVeyle
Pub
Précédent
Suivant
Pub
Pub
Précédent
Suivant
Capa_Agroalimentaire_Aefti_080922
Pub
Précédent
Suivant
SaveursEnVeyle
Pub
Précédent
Suivant
Pub
Pub
Précédent
Suivant
Partagez cet article !