Trois questions à Gaëlle Paquet (Acs Saint Jean) suite à son premier semi-marathon

Elle a achevé cette distance en 3h05’ dimanche dans le cadre du Marathon Bresse-Dombes.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Quel est votre passé sportif ?

« J’étais peu sportive. J’ai juste fait un peu d’athlétisme dans ma jeunesse puis plus rien avec l’arrivée des enfants. J’ai repris la course à pied en août dernier par de courtes distances que j’ai allongé progressivement. Avant ce dimanche, j’avais deux courses plus courtes dans les jambes ainsi que des entraînements jusqu’à 18 kilomètres. »

Pourquoi le semi-marathon Bresse-Dombes ?

« Je rêvais de parcourir cette distance. J’ai choisi cette épreuve locale et festive dont la date collait avec mon emploi du temps de travail. J’avais pu repérer le parcours que je considère comme casse-pattes avec beaucoup de faux-plats et de jolies côtes. »

Comment ça s’est passé ?

« Je n’avais pas prévu un tel déroulé : j’ai eu les jambes lourdes dès le 8ème kilomètre puis des crampes à partir du 14ème qui m’ont obligé à alterner course et marche. Pour couronner le tout, la pluie s’est invitée à partir du 16ème kilomètre. J’ai cru en moi et suis allée jusqu’au bout notamment grâce au soutien de mon mari et de mes filles sur plusieurs points du parcours. L’arrivée a d’ailleurs été émouvante. Je tiens aussi à remercier les bénévoles de cette belle épreuve (…) Je pense que je recommencerai. »

Propos recueillis par Éric Bernet / Photo récupérée sur le site de l’Acs Saint Jean.

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !