Thoissey : La Ville lutte activement contre les violences faites aux femmes

C'est notamment le sens de l'exposition (photos et tableaux) qui ouvre au Caveau des Ursulines dans le cadre de l'opération « Ruban Blanc » et qui est associée à une performance artistique. Explications.
SalonUnArbredeVie210424
SalonUnArbredeVie210424
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Pour madame le maire Anne Turrel, « ces violences ne sont pas nouvelles, elles sont maintenant plus médiatisées mais pas encore suffisamment. Nous avons trois-quatre cas concrets par an sur Thoissey contre lesquels l’équipe municipale déploie ses forces. Nous avons aussi le souhait de mettre en lumière ce fléau par des expositions de sensibilisation. L’an passé, c’était dans le cadre d’Octobre rose, cette année dans celui de Ruban Blanc, campagne qui a pour but de faire prendre conscience de cette réalité et de faire changer les mentalités (…) A Thoissey, nous sommmes attachés à la place de la femme dans la société. Nous souhaitons que les femmes opprimées se libérent du joug masculin. Au bout d’un chemin chaotique, il y a toujours l’espoir de la résilience. Plus jamais ça » a-t-elle conclu pour que chacun agisse à son niveau.

Son adjointe Fatima Khenfer travaille par ailleurs dans le social. Elle a réalisé de l’arthérapie ave Sylvie, une victime, présente au vernissage, dont les photos tuméfiées sont exposées. Pour elle, « Sylvie est une battante. Elle a beaucoup pleuré dans mon bureau. Elle est maintenant sur la voie de la résilience. »

UNE PERFORMANCE ARTISTIQUE

Anna, la danseuse (résiliente elle-aussi), était associée à Mickaël, le narrateur du texte rédigé par la danseuse. Ces caladois étaient encadrés musicalement par l’association Osmose, elle-aussi caladoise. La prestation acoustique a duré une dizaine de minutes. Elle sera réitéré cet après-midi à 14h. « C’est une performance incroyablement émouvante et touchante » pour Anne Turrel. Pour Anna, « l’idée est de toucher par ce texte et cette exposition de nouvelles personnes pour lutter contre ce fléau qui ne devrait même pas exister. »

Le mot d’ordre global était donc de « ne plus se taire » tant en tant que victimes que de témoins. Rendez-vous au Caveau des Ursulines ce samedi à 14h pour la performance artistique et/ou jusqu’au 31 décembre pour l’exposition composée de photos et de tableaux saisissants.

Texte et photos : Eric Bernet

Photo d’accueil : Anna (au micro) entourée des élues thoisseyennes (à gauche) et de ses partenaires (à droite).

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !