Thoissey : 71 objets réparés au premier Repair’Café

Cette journée de démonstration, impulsée par le Smidom Veyle Saône avec le Repair’Café de Mâcon Val de Saône, a aussi permis de recruter des bénévoles pour constituer un groupe local.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Le principe du Repair’Café est simple, il s’agit de faire réparer gratuitement ses appareils (ou objets) au lieu de les jeter. L’usager est accueilli par une équipe de bénévoles prête à partager ses compétences. L’usager peut venir sans rendez-vous et reste pendant la durée de la réparation. Les idées fortes sont de lutter contre l’obsolescence programmée et de créer du lien social.

Pour Christèle Foret, chargé de prévention au sein du Smidom Veyle Saône, « le chiffre de 71 objets réparés est bien satisfaisant quand on sait qu’une journée mâconnaise (Ndlr : le Repair’Café mâconnais propose régulièrement ses services au gymnase de la Mjc de l’Héritan) comprend généralement 80 à 90 réparations. Le Smidom a impulsé cette journée dans le cadre du PLPDMA (Plan Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés). Ce plan prévoit la création d’une Commission Consultative d’Élaboration et de Suivi (CCES) composée de 25 usagers. Cinq réunions ont déjà permis de mettre en place un projet de sensibilisation sur six ans qui est décomposé en six axes dont un qui propose voire impulse la création d’un Repair’Café sur Thoissey. »

Cette journée de démonstration a permis en outre de recruter une vingtaine de bénévoles pour le futur Repair’Café de Thoissey. « Ces personnes pourront aussi bien de devenir réparateurs que s’occuper de l’accueil ou du suivi des projets). Si le projet voit le jour, le Smidom se retirera ! » prévient Christèle Foret.

Texte et photo : Éric Bernet

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !