Territoire de la Veyle : Des aides aux habitants pour la transition énergétique

C’est à Perrex, au centre géographique du territoire que le Président Christophe Greffet a réuni les conseillers communautaires de la Veyle, ce lundi 22 mai, pour valider le PLUi et un fonds d’aides aux particuliers.

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

200 000 € POUR UN FONDS HABITAT-ÉNERGIE AFIN D’ACCOMPAGNER LES HABITANTS

« En 2021, des ambitions fortes avaient été fixées à travers le Plan climat de la Veyle » rappelle Annick Grémy, Vice-présidente déléguée aux transitions écologique et alimentaire. Pour atteindre ces objectifs qui nécessitaient aussi l’engagement des habitants, les élus ont fait le choix de proposer des dispositifs d’aides financières. Un coup de pouce financier pour permettre des incitations dans l’isolation des logements du territoire, mais également pour augmenter la production d’énergies renouvelables. Les habitants qui souhaiteraient s’équiper d’un kit photovoltaïque en autoconsommation pourront être subventionnés à hauteur de 20% du prix d’achat. Le même pourcentage d’aide sera appliqué pour tous les travaux d’isolation (intérieur, comble, plancher bas). Un bonus de 10% pourra être appliqué si les matériaux utilisés sont biosourcés. L’accompagnement est également valable pour l’installation de pompes à chaleur. Enfin, pour les propriétaires qui souhaitent rénover leurs façades ou encore leur toiture, pourront eux aussi bénéficier d’une aide de 20% des dépenses effectuées, plafonnée à 2 000€. Par ailleurs, dans le cadre de Petites villes de demain, les communes de Pont-de-Veyle, Vonnas, Mézériat, Laiz (quartier des Dimes) et Crottet (quartier de la gare) auront des aides renforcées dans le cadre de l’opération programmée d’amélioration de l’habitat. Au total, ce sont 200 000 € qui sont mobilisés pour permettre aux habitants de lancer des travaux dans leur logement.

Le Président Christophe Greffet annonce l’organisation de plusieurs réunions publiques sur le territoire, dès le mois de juin, pour venir expliquer aux habitants le fonctionnement de ces dispositifs et répondre à toutes leurs interrogations. La priorité, souligne le Président, est que les habitants se saisissent de ces aides et qu’elles aient un effet levier pour déclencher des travaux et ainsi changer le territoire.

UN PLAN LOCAL D’URBANISME COMMUN AUX 18 COMMUNES

Depuis 2015, puis en 2017, après la fusion des Communautés de communes, les élus planchent sur un document d’urbanisme commun aux 18 communes du territoire. Il s’agit de définir des règles d’urbanisme dans chacune des communes, qui respectent les différentes lois et obligations de l’Etat et qui suivent des objectifs communs pour le territoire de la Veyle. Un diagnostic a été réalisé, après une année de travail et d’analyse. Á partir de cet état des lieux, les représentants des communes ont travaillé à la traduction réglementaire, c’est-à-dire à l’écriture des règles à respecter et l’établissement d’un zonage. « Ce sont près d’une cinquantaine d’entretiens, en plus des réunions de suivi habituelles, qui ont été organisés pour arriver à ce résultat » rappelle Jean-Philippe Lhôtelais, Vice-président à l’urbanisme. Au final, ce sont près de 293 ha de foncier, autrefois constructibles, qui ont été préservés et rendus à l’agriculture. Outre le travail avec les élus, les habitants ont été associés à plusieurs reprises, grâce à des réunions publiques à chaque étape du projet, mais également grâce à l’enquête publique qui a permis à chacun de s’exprimer. « Après toutes ces années, le conseil communautaire de mai 2023 permet de valider définitivement ce Plan local d’urbanisme intercommunal » se félicite le Président Christophe Greffet. Il a également remercié les élus du mandat passé qui se sont beaucoup investis. Le PLUi entrera en vigueur dès la mi-juin.

Crédits photos : Éric Bernet

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !