Sulignat : 7/5 pour la course pédestre de la Frite

Il s’agit de l’évaluation d’Emmanuel Chaume, expert en course à pied et co-gérant d’Ain Bugey Chrono, à propos de l’organisation au millimètre de la section du Comité des fêtes dénommée « Run and Frite ».
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

La rédaction était présente ce vendredi matin à Sulignat pour couvrir cette course « nature » dont c’était seulement la troisième édition. Pour Emmanuel Chaume, « cette course à pied est parfaitement organisée, tout est pensé pour le plaisir du coureur. L’an passé déjà, je leur aurais décerné un 5,5/5, cette année, c’est carrément 7 ! » ironise ce passionné en référence aux notes « généreuses » des copies de bac ou d’autres concours de la Fonction Publique…

Ces louanges ont bien sûr flatté Dimitri Perras, responsable de l’organisation sulignatie, présent lors de la discussion. Pour lui, « nous sommes contents de l’affluence et de l’ambiance. Nous voulons conserver cette fête de village. Elle apporte de la bonne humeur voire de la joie. Nous avons légèrement moins de participants que l’an passé. Est-ce l’effet « départ d’étape » du Tour de France à Châtillon-sur-Chalaronne ? (…) Á l’occasion de la course de la Frite, il y a d’abord eu une course cycliste puis plus rien pendant des années. En 2019, mon groupe de coureurs a lancé la course pédestre dans le but d’animer le début de la journée. Après deux années off (Ndlr : 2020 et 2021) du fait du Covid, la manifestation est maintenant bien lancée ! »

Statistiquement, l’édition 2023 a compté 120 marcheurs et 172 coureurs au total sur les deux distances (le 7 et le 12,5 kilomètres). Il y avait quelques grands champions au départ tels Dimitri Bourgeois (Entente athlétique de Mâcon) et Alexis Rigaud (Bourg-en-Bresse Triathlon) qui ont respectivement survolé les deux parcours mais aussi beaucoup de coureurs à la foulée un peu moins aérienne qui venaient se défier sur un parcours « casse-pattes » avec une grosse côte à la fin de chaque parcours.

Nous conclurons par des propos du mâconnais Dimitri Bourgeois : « sur ce parcours, il y avait des montées et des descentes, de l’ombre et du soleil et du public pour nous encourager. C’était vraiment très bien ! »

Texte et photos : Éric Bernet

Photo d’accueil : Le départ commun aux deux distances puis photos dans l’ordre chronologique de la matinée.

Tous les classements sont consultables sur https://ainbugeychrono.fr/2023/07/13/3eme-course-de-la-frite-sulignat/

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !