Servignat : Un bar associatif pour promouvoir la culture en milieu rural et faire face à la fermeture des bistrots de village

C'étaient les objectifs que s'était fixé Christophe Laboulais, le fondateur de l'établissement, il y a quatre ans à l'ouverture du « Bistrot de Servignat ».
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

La rédaction s’est rendue vendredi dernier en Haute-Bresse dans un bar associatif sur la commune de Servignat, qui appartenait avant la réforme territoriale au canton de Saint Trivier-de-Courtes.

Christophe Laboulais, le créateur de ce lieu d’échanges et de convivialité, dresse tout de suite le décor : « Je fais partie de ceux pour qui « Grand Bourg Agglomération » ne s’arrête pas à Montrevel-en-Bresse. J’aime le territoire de la Haute-Bresse et compte bien continuer à le faire vivre, subventions ou non ! »

Deux objectifs complémentaires sont assignés à ce bar associatif en plein air ouvert les vendredis soirs en période estivale : faire découvrir les arts de la scène par une programmation diversifiée (pièces de théâtre, concerts, clowns, marionnettes ou encore contes) et répondre au besoin de convivialité dans un secteur où le dernier bistrot a fermé il y a quelques années sur Saint Trivier-de-Courtes. « Aujourd’hui, il n’y a plus un bistrot d’ouvert entre Pont-de-Vaux et Romenay (71) » déplore Christophe Laboulais, qui se consacre professionnellement au théâtre depuis deux ans.

Ce lieu culturel accueille des artistes amateurs et professionnels. Le public peut venir en libre accès avec la possibilité de laisser quelques pièces dans la tirelire des artistes.

La compagnie de Christophe Laboulais, dénommée « M le mot dit » et basée elle-aussi à Servignat, fêtait ses 20 ans vendredi dernier. Pour l’occasion, elle a offert au public présent une représentation de Tik et Tok, les crieurs bressans, en « pied de nez » au célèbre réseau social chinois. Le tournusien Djaya a conclu par une heure de ses chansons engagées en acoustique.

C’était la dernière de la saison au Bistrot de Servignat. La rédaction est bien contente d’avoir dégoté ce morceau de (Haute-)Bresse authentique qu’elle suivra de près la prochaine saison.

Texte et photos : Eric Bernet

Photo d’accueil : Les crieurs bressans Tik et Tok lèvent leur verre à la santé du « Bistrot de Servignat ».

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !