Saint Jean-sur-Veyle – Vœux à la population : Découvrez le discours de madame le maire Agnès Renoud-Lyat

Ce discours a été prononcé vendredi dernier devant un parterre de 120 habitants.
MFRBagePo2023
MFRBagePo2023
Précédent
Suivant

« Madame la conseillère départementale, chère Mireille,

Mesdames, Messieurs les adjoints et les conseillers municipaux,

Mesdames, messieurs les agents communaux,

Mesdames les enseignantes,

Mesdames, Messieurs les Présidents d’associations,

Je voudrais également saluer mon prédécesseur Alain Foret et son épouse qui nous font le plaisir d’être avec nous ce soir,

Mesdames, Messieurs,

Ce rendez-vous des vœux est un rendez-vous d’optimisme normalement, évidemment il n’y a pas que des raisons de se réjouir aujourd’hui, mais je vous propose ce soir de faire abstraction de la morosité ambiante.

D’ailleurs, je me permets de réutiliser une citation que Christophe Greffet citait dans ces vœux, une citation d’André Malraux qui dit « Un monde sans espoir est un monde irrespirable ».

L’année dernière, un évènement m’a redonné espoir en l’être humain, après un temps contraint de repli sur soi. Je veux parler de l’accueil des ukrainiens.

Ce conflit à nos portes nous a tous marqué et j’en veux pour preuve l’énorme mouvement de solidarité qui s’est déclaré en France. La protection civile avait lancé un appel aux dons que les mairies se sont chargées de collecter. Vous avez été très nombreux à vous manifester et je vous en remercie aujourd’hui. Mais le conflit s’est installé dans la durée et des ukrainiens ont fui leur pays. A l’époque, on n’avait aucune idée du nombre de personnes qui allaient arriver dans notre pays. Vous avez été plusieurs à nous contacter pour proposer un hébergement.

Saint-Jean sur Veyle a été, je crois, la première commune du territoire à accueillir des ukrainiens : Viktoria et sa petite fille Nika. Elles ont été immédiatement accueillies par Brigitte, Serge et leur fils Yanis Gatheron. Elles ont été rejointes par la maman de Nika, Nina et son fils Grégory.

Quelques temps après est arrivée la famille Nemchenko : Alexandre et Ilona, leurs trois enfants, le chat et le hamster. Ils ont été accueillis par Michel et Maria Pelletier.

Une fois ce petit monde arrivé, il fallait régler de nombreuses questions : les démarches administratives à Lyon, l’apprentissage de la langue, la scolarisation des enfants ; sans savoir pour combien de temps durerait leur exil et avec l’inquiétude de recevoir de mauvaises nouvelles du pays.

Au-delà des hébergeurs, plusieurs personnes se sont proposées pour rendre service. Kristel Buathier s’est proposée pour donner des cours de français tous les mercredis chez elle. Tristan et Florine, nos boulangers, ont accueilli Vitalina qui suivait une formation dans l’alimentation en Ukraine. Et les enseignantes ont accueilli les enfants à l’école.

Je voudrais que ces personnes me rejoignent, s’il vous plaît, sous vos applaudissements.

Au mois de juin Nina a trouvé un emploi dans un restaurant, elle s’est installée à Leynes en Saône et Loire avec toute sa famille, mais son contrat de travail a pris fin en décembre. Aujourd’hui elle est en Ukraine avec ses enfants et devrait revenir ces prochains jours. Son mari est militaire, on espère que tout va bien. La famille Nemchenko est repartie le 13/7. On a régulièrement de leurs nouvelles.

Leurs venues chez nous nous a permis d’être incollables sur les pirojki et les balouchka. Pour information, la vente organisée le 17 juin a permis de récolter plus de 900€ qui ont été envoyés en Ukraine. Encore merci à vous tous.

C’est important de se mobiliser autour d’évènements imprévus, c’est également important d’être acteurs et actifs dans la vie collective de la commune. Saint-Jean sur Veyle compte une vingtaine d’associations dans des domaines très divers, cela suppose un nombre de bénévoles important et je voudrais également les remercier pour leur engagement.

Une structure est un peu différente du milieu associatif, je veux parler de la bibliothèque, car elle est municipale. Elle est animée par une équipe de bénévoles sous l’égide de Maryse Meftahi. Ce soir je voudrais remercier tout particulièrement Madeleine Bozon, bénévole de longue date dans cette structure, qui a choisi cette année de cesser cette activité. Un grand merci à elle. Elle ne pouvait pas être avec nous ce soir, mais on peut l’applaudir.

Autre acteur important de notre vie collective, je veux parler de la Communauté de Communes de la Veyle. Cette collectivité porte d’importantes compétences : sans être exhaustive, je citerai la petite enfance et la jeunesse. Saint-Jean sur Veyle a le plaisir d’accueillir le centre aéré en juillet dans les locaux scolaires. Mais également le tourisme, la culture – compétence qui m’est chère – et de nombreux équipements, comme l’Escale sur notre commune. Récemment la communauté de communes a pris ou prend à sa charge des compétences structurantes comme l’assainissement et l’urbanisme, avec prochainement la mise en place du PLUi qui harmonisera les règles d’urbanisme sur l’ensemble du territoire, les rendant plus cohérentes pour tous. Ce PLUi permettra également de rendre à l’agriculture 300ha sur l’ensemble du territoire.

A l’échelle de la commune, nous avons initié fin 2022 un groupe de travail autour du projet mairie. Quinze habitants se sont proposés pour réfléchir à ce projet : réhabilitation du bâtiment actuel, construction nouvelle, à quel endroit. Deux réunions ont eu lieu au dernier trimestre 2022. Ces temps de travail ont été très intéressants :

  • Ils ont permis au groupe de percevoir la complexité du sujet.
  • Certaines personnes ont fait des propositions que nous n’avions pas envisagées.

Aujourd’hui deux projets restent d’actualité la construction neuve sur le terrain Buy et la réhabilitation du bâtiment actuel, avec un très fort avantage pour la réhabilitation (21 voix contre 5).

Il est donc décidé d’approfondir les solutions restantes en ne raisonnant plus simplement en travaux, mais en opération et en prenant en compte les évolutions du marché du bâtiment, en particulier les coûts et en intégrant les délais et contraintes administratifs pour chaque projet. Il sera également effectué des recherches pour les subventions existantes pour les deux cas neuf ou réhabilitation.

Je voudrais remercier très sincèrement les personnes qui se sont associées au conseil municipal pour ce travail et nous vous tiendrons au courant de la suite du projet.

Permettez-moi de remercier également mon équipe car l’année 2022 n’a pas été de tout repos et je n’ai aucun élément qui me permette de dire que 2023 sera plus calme, même si je nous le souhaite. Quelquefois au détour d’une discussion, une personne me dit « moi je ne pourrai pas être élue, je ne saurai pas faire ». Il faut savoir qu’un élu dans une commune comme Saint-Jean sur Veyle, c’est un peu un couteau suisse : il faut assister aux réunions, rédiger des comptes-rendus, étudier les dossiers, mais aussi quelquefois assurer le standard téléphonique, surveiller la cantine ou la garderie et même faucher les fossés. Donc un grand merci à vous pour vos multiples compétences et votre grande disponibilité. Merci aussi à vos conjoints car je sais combien votre engagement peut parfois impacter votre vie personnelle.

Pour finir, je voudrais remercier nos commerçants sédentaires ou du marché. Je profite de cette occasion pour vous rappeler que le marché se déroule toujours tous les vendredis, qu’elle que soit la météo ! Et que la municipalité et les commerçants comptent sur votre présence pour que ces activités perdurent.

Et bonne nouvelle, la pizzeria devrait rouvrir en février ou mars.

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle année 2023 et à chacun de trouver des sources d’espoir pour pouvoir respirer. »



Partagez cet article !