Projets locaux : La Préfète à Pont-de-Veyle pour actionner le dispositif « Petites villes de demain »

Cécile Bigot-Dekeyzer, Préfète de l’Ain, s’est rendue ce mercredi à Pont-de-Veyle, à l’invitation du maire Michel Marquois et du Président Christophe Greffet, pour signer l’ensemble des conventions.
DoubleRecordduMondeSaintDidier230724
DoubleRecordduMondeSaintDidier230724
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Le rendez-vous était donné dans la grande rue de Pont-de-Veyle ce mercredi 15 février pour accueillir Madame la Préfète de l’Ain. Les élus de Pont-de-Veyle, les Vice-présidents de la Communauté de communes, les maires du territoire et les partenaires dont le Département, étaient présents pour soutenir l’accélération de la mise en place des actions de Petites Villes de Demain. Michel Marquois et Christophe Greffet ont présenté le local commercial qui vient d’être préempté à leur demande par l’Etablissement public foncier (EPF) dans la Grande rue pour démontrer la volonté des collectivités de s’investir dans la question de l’accueil de nouveaux commerçants. « C’est tout l’objet du travail de la manager de centre-bourg de la Communauté de communes qui crée du lien, dynamise et met en place une stratégie avec et pour les commerçants, dans le cadre de Petites villes de demain » a précisé Christophe Greffet.

Les élus se sont ensuite rendus sur le site de la SCIAM. Aujourd’hui, friche industrielle à deux pas du centre, les élus municipaux et communautaires travaillent ensemble pour transformer ce site. « C’est un vaste projet de démolition, de construction de logements, d’aménagement paysager, de réalisation d’une piste cyclable qui sont prévus, apportant ainsi un nouveau dynamisme à la commune et au territoire » a déclaré le Président de la Veyle.

C’est au salon d’honneur du Pôle des services publics de Pont-de-Veyle que Madame la Préfète, Christophe Greffet et Michel Marquois ainsi que les élus et partenaires se sont rendus pour signer les différentes conventions d’engagement. Le dispositif « Petites villes de demain » réunit la Communauté de communes et les communes de Pont-de-Veyle, Vonnas, Mézériat, Laiz pour le quartier des Dîmes et Crottet pour le quartier de la Gare autour d’une convention d’opération de revitalisation du territoire. Cette opération a pour but de mettre en place une politique d’amélioration de l’habitat afin de proposer des logements qualitatifs en cœur de ville (traitement des passoires énergétiques, adaptation pour l’autonomie, lutte contre la vacance ou l’habitat indigne), mais aussi de reconvertir les friches, renforcer l’attractivité commerciale, améliorer le cadre de vie par le renouvellement des espaces publics et valoriser le patrimoine bâti et naturel.

Le Président Christophe Greffet a largement présenté l’ambition communautaire en termes de logements. Il s’agira « d’aider les propriétaires occupants ou les bailleurs dans les travaux de rénovation des logements du cœur des centres-bourgs. Ainsi, toute personne souhaitant faire des travaux de rénovation énergétique, d’adaptation à l’autonomie des personnes ou la mise aux normes des logements, pourra solliciter des conseils dans ses travaux et aides financières. Des primes supplémentaires pourront être attribuées s’il s’agit d’un logement vacant remis sur le marché ou de travaux de façade. Ces aides pourront être complétées par des aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et du Département en fonction des ressources des personnes. L’objectif est de remettre sur le marché des logements de qualité en centre-bourg » s’est enthousiasmé le Président Christophe Greffet.


Les différentes conventions entre tous les acteurs, signées aujourd’hui, vont permettre de mettre en place très rapidement toutes ces actions évoquées et, ainsi, assurer le renouvellement et le dynamisme des deux pôles centraux du territoire autour de Vonnas et Pont-de-Veyle.

LES PROPOS DE LA PRÉFÈTE

« C’est un plaisir d’être sur ce territoire. On y fait de belles choses. Il s’agit de la première convention globale de revitalisation sur le département. Vonnas et Pont-de-Veyle ont un rôle de centralité indéniable mais y associer les communes périphériques et/ou partenaires est un concept particulièrement novateur (…) L’Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) est financée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH). Les deux postes « Petites villes de demain » (chargé de redynamisation du centre-bourg et chef de projet) sont financés à 75 % par l’État. D’autres aides à l’investissement des collectivités existent : fonds « friches », fonds verts,… (…) Vous pouvez être fiers du projet que vous portez pour votre territoire et du dynamisme de votre intercommunalité. »

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !