Pont-de-Veyle : Grande affluence pour le vernissage de l’exposition « La Veyle occupée, la Veyle libérée »

En 2024, ce sera le 80e anniversaire de la Libération. À cette occasion, une exposition relatant les événements marquants de l’année 1944 sur le territoire de la Veyle a été préparée à l’initiative de la Communauté de Communes.
SalonUnArbredeVie210424
SalonUnArbredeVie210424
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Le vernissage a eu lieu ce jeudi 14 décembre dans le salon d’honneur du château de Pont-de-Veyle. Le Président de la Communauté de Communes, Christophe Greffet et la Vice-Présidente en charge de la Culture, Agnès Renoud-Lyat, l’ont présenté en rappelant les principaux faits historiques de l’Occupation en France d’une part, et du devoir de mémoire auprès des générations suivantes d’autre part.

La conception de cette exposition, très bien documentée et particulièrement pédagogique a été confiée à Frédéric Thouny. Les documents proviennent essentiellement des archives départementales de Bourg-en-Bresse. Ce sont des lettres officielles ou privées, des témoignages d’exécutions, des notes, des cartes dont une indique des lieux possibles pour des sabotages, des photos, des livres et revues, des extraits de journaux, des affiches, un extrait de registre des décrets de la VIème république, très touchant car écrit simplement sur un cahier d’écolier…

Trois mannequins représentent respectivement un allemand, un américain et un maquisard. Du matériel est également présenté comme une mitraillette dans une malle de parachutage et son parachute, un brassard, une radio, des poignards…

Cette exposition commence par rappeler la débâcle de 1940 et l’exode, puis elle évoque les faits d’armes héroïques des résistants et leur fait honneur bien sûr. Mais elle ne cache rien des exactions des allemands ou de la milice, des trahisons, de la collaboration, ni de la délation. Cette année 1944 a été particulièrement sanglante. Enfin, elle se termine par les scènes de liesse de la Libération (passage des américains – très pressés, ils ne s’arrêteront que deux heures à Laiz et Grièges).

Les hauts faits de Résistance dans l’Ain sont assez connus, comme le défilé des Maquisards à Oyonnax le 11 novembre 1943, véritable acte de bravoure et pied de nez à l’ennemi, ou la bataille de Meximieux à partir du 1er septembre 1944. Mais que sait-on du Maquis des Grands-Bois d’Iliat, des combats de Cormoranche-sur-Saône, ainsi que la terrible journée du 12 juin 1944 à Vonnas et Mézériat ?

Pour le savoir, je vous invite vivement à aller voir cette superbe exposition… et pensez à emmener vos enfants et petits-enfants ; cette exposition est également faite pour eux !

EN PRATIQUE

Expo visible du 16 décembre 2023 au 17 mars 2024 au château de Pont-de-Veyle, dans le salon d’honneur du château.

Tous les samedis et dimanches de 14h à 18h. Entrée gratuite et handi-accessible.

(Exceptionnellement fermée les week-ends des vacances scolaires de décembre, l’exposition ouvrira ses portes les mardis 19 et 26 et les mercredis 20 et 27 décembre).

Texte et photos : Frédéric Chalot

Photo d’accueil : Frédéric Thouny, concepteur de l’expo au micro, devant un public attentif, dont le Président Christophe Greffet (costume bleu).

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !