Pont-de-Veyle : De nouvelles forces vives au Sou des écoles

L'assemblée générale de cette association a eu lieu ce vendredi soir à l'école maternelle en présence de bénévoles, de la directrice d'école et de la municipalité.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

L’an passé, Jessica Bresset-Avena et Lucie Morrier était co-Présidentes du Sou pont-de-veylois. La seconde compte se retirer de la Présidence pour devenir membre actif. Les autres anciens membres du Bureau se retireront eux complètement. L’inquiétude pouvait donc être d’actualité en début de réunion. « Si de nouveaux bénévoles ne se déclarent pas, je mettrai en sommeil provisoirement le Sou, sans manifestations en 2023/2024 donc, avec la possibilité n éanmoins d’utiliser la trésorerie restante pour réaliser des sorties et activités scolaires » déclarait sereinement Jessica Bresset-Avena. Il n’en sera rien car quatre parents ont proposé leurs services pour le Bureau et quelques autres pour être membres actifs.


RAPPORT D’ACTIVITES

En 2022/2023, le Sou a organisé quatre manifestations lucratives : une vente de sapins, le carnaval, la course aux œufs et une vente de photos. Leurs bénéfices ont notamment permis de financer une intervention de marionnettistes, une sortie à la Cave à Musique, des intervenants sur la biodiversité et sur « Donnons goût au débat ».


PROJETS

Mme Mandrillon, directrice, a ensuite énoncé les activités déjà programmées pour chacune des trois classes. La classe de maternelle a un grand projet avec une plasiticienne sur le corps en mouvement. La classe de Cp-Ce1 et Ce2 est sorti récemment à Solutré et ira prochainement au Musée des Ursulines de Mâcon. Les Cm1-Cm2 sont aussi allés à Solutré et préparent un grand projet de fresque mural en extérieur. Plus globalement, un goûter de Noël est prévu le 22 décembre prochain où les deux plus jeunes classes cuisineront des gâteaux pour toute l’école (y compris les parents).

Enfin, en lien avec la municipalité, un arbre de la Laïcité sera planté vendredi prochain à 15h à l’aire de stationnement des campings-car (proche du stade de rugby Lucien Morel). Mme Mandrillon a annoncé que des élèves liraient des poèmes retravaillés par eux-mêmes. « On part d’une idée et on tente de réinventer les choses » a-t-elle précisé.

Texte et photo : Eric Bernet

Partagez cet article !