Pont-de-Veyle – Centre hospitalier : « Mettre de l’énergie pour recruter et ainsi répondre aux attentes de la population locale », tel est le souhait du directeur Claude Maréchal pour 2023

Le directeur du centre hospitalier Ain Val de Saône (ChAvs) a réalisé récemment ses premiers véritables vœux depuis trois ans.
MFRBagePo2023
MFRBagePo2023
Précédent
Suivant

« Beaucoup d’évènements depuis, beaucoup d’interprétations qui ne nous ont pas forcément aidés mais ont éclairé la réalité de la difficulté des conditions d’exercice dans les hôpitaux et les EHPAD.

La raréfaction des candidatures => postes vacants => fermetures de lits, même si on a pu maintenir en 2022 une partie de médecine – réadaptation cet été.

Nous ne sommes pas restés spectateurs :

  • Nombreux recrutements ont permis de compenser des départs et de rouvrir progressivement les lits de médecine et soins de réadaptation ;
  • Nombreuses réfections de locaux pour garder un aspect attractif ;
  • Les programmes d’investissement ont permis d’augmenter le parc de rails, la rénovation de nombreux locaux, le remplacement d’équipements (chariots, fauteuils, lit douche, ascenseur, réseaux d’eau) ;
  • Labellisation « hôpital de proximité » (avantages financiers et activités de soins nouvelles).

Á venir

  • Autocom standard téléphonique (remplaçant de notre pièce de musée datant de 1996) ;
  • Dossier patient informatisé (basculement avant les vacances d’été – PSI nous aura accompagnés 18 ans) ;
  • Site internet – Mise en ligne imminente ;
  • Extension des bureaux et réorganisation des vestiaires (cette année) ;
  • Certification (gros travail de préparation 2023 et visite janvier 2024) ;
  • Projet d’établissement devant aboutir en milieu d’année ;
  • Hôpital de proximité : travail avec les municipalités et les professionnels de ville devant déboucher sur des consultations dentaires, d’addictologie, des conférences, des formations communes, la télémédecine.

Nous allons aussi continuer de dépenser beaucoup d’énergie pour faire de recrutements pour que nos lits tournent au mieux et que la population locale trouve une réponse à ses attentes.

Les hôpitaux, les EHPAD sont confrontés à de grandes difficultés, mais nos métiers conservent plus que jamais leur sens, et nous devons continuer ainsi, pour la si noble mission d’accompagner des personnes malades ou au crépuscule de leur existence.

Remerciements à tous les acteurs de l’hôpital, aux membres des instances qui vont vivre la démocratie dans l’institution, à l’équipe de direction, à l’équipe médicale et aux encadrants qui se dépensent sans compter pour la santé et le confort des usagers, pour résoudre les problèmes du quotidien et du long terme.

Un grand merci également à tous les acteurs de terrain, soignants, rééducatif, animation, entretien des locaux, médico techniques, logistiques, administratifs.

Notre monde nous offre hélas plus d’occasions d’être critiques que de se réjouir, faisant en sorte que notre lieu de travail demeure un sanctuaire où l’accompagnement de l’humain en souffrance soit notre préoccupation commune voire unique. Et que les quelques sombres heures des années passées s’estompent devant la joie et l’envie d’être utile à l’autre. »

Photos d’archives 2022 : Éric Bernet



Partagez cet article !