Politique locale : La Communauté de communes de la Veyle aide les communes à investir

Le premier Conseil communautaire de l’année s’est réuni à Saint-André-d’Huiriat, lundi 26 février. La séance, présidée par Christophe Greffet, a notamment validé les fonds de concours communautaires d’aides aux communes.
SalonUnArbredeVie210424
SalonUnArbredeVie210424
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

La société d’économie mixte Les Energies de l’Ain (SEM LEA) qui développe un portefeuille de 27 projets de photovoltaïques dans l’Ain a sollicité la Communauté de communes de la Veyle pour demander une augmentation des fonds au capital de la société pour les trois prochaines années. Cette levée de fonds de 139 000€ permettra à la SEM LEA de renforcer le nombre de projets qu’elle soutient. Le Président Christophe Greffet a fait voter dans la foulée un projet d’implantation de panneaux photovoltaïques sur le gymnase intercommunal de Pont-de-Veyle. Cette structure travaillera prochainement sur l’implantation de panneaux photovoltaïques sur le toit du gymnase de Vonnas et à la base de loisirs de Cormoranche. Christophe Greffet souligne le souci des élus communautaires de vouloir donner l’exemple dans la transition énergétique. Autre projet d’importance, la centrale au sol de panneaux photovoltaïques de Saint-Genis-sur-Menthon sera portée par la SEM et permettra de produire autant d’électricité que ce que consomment les habitants du village. Une belle étape vers l’autonomie énergétique du territoire.

La commune de Bey a sollicité la Communauté de communes de la Veyle pour l’accompagner dans son projet de réhabilitation énergétique de l’ensemble du bâti de la mairie, ainsi que de production d’énergies renouvelables. Le Président Christophe Greffet rappelle la mise en place d’un service d’accompagnement des communes pour les aider à accélérer l’émergence de projets en lien avec la transition écologique et ainsi, atteindre les objectifs du Plan climat de la Veyle. Compte-tenu des capacités de suivi administratif et technique de Bey et de l’importance du projet, la commune souhaite déléguer à l’intercommunalité, la réalisation des études, le suivi, l’exécution des marchés et la gestion administrative et comptable.

Le Président a présenté, à nouveau, le Contrat Avenir Communauté qui met en place une enveloppe d’aides de fonds de concours pour chacune des communes, soit 3 millions à l’échelle du mandat. Les 18 communes peuvent présenter des dossiers pour bénéficier d’un financement communautaire. La commune de Bey sera ainsi accompagnée à hauteur de 21 446 € pour son projet de mobilité douce. Le projet de construction de la médiathèque tiers lieu de Vonnas, projet d’envergure pour le territoire, sera soutenu à hauteur de 25 000 €. Cette même somme est prévue pour la rénovation de la couverture de mairie et du presbytère de Perrex. Pour Cruzilles-lès-Mépillat, quatre projets ont été déposés dont l’aménagement d’un cheminement doux aidé à 51 337 € et l’installation de panneaux photovoltaïques sur des bâtiments communaux qui seront accompagnés à hauteur de 41 077€. L’essentiel des projets sont, soit des infrastructures structurantes comme la médiathèque de Vonnas, soit des projets en lien avec la transition écologique. Christophe Greffet se félicite que les communes s’emparent de cet outil de financement.

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !