Musée départemental – Saint Cyr-sur-Menthon : Quoi de neuf au Domaine des Saveurs – Les Planons ?

En avant-première de la saison 2023, le Conseil départemental de l’Ain nous a récemment invité à découvrir les coulisses du Domaine des Saveurs – Les Planons à Saint-Cyr-sur-Menthon.

C’est Marina-Pia Vitali, directrice du patrimoine et des sites culturels de l’Ain, et Katia Mollet, directrice du site des Planons, qui nous ont présenté, avec brio, tout au long de cette matinée, les changements effectifs et à venir.

… Quelles ambitions pour les musées de l’Ain ?

MPV : « Notre ambition est de créer l’envie de visiter nos collections, nos expositions, de fréquenter les musées comme étant des lieux culturels. Y venir en famille, seul, avec ses amis… Des lieux de vie départementaux mettant en avant nos belles collections qui vont des engins agricoles, aux textiles, des tableaux du 19e siècle en passant par l’art contemporain. Nous avons des choses très variées ! Je pense que les Aindinois et même ceux de l’extérieur auront à cœur de découvrir les richesses de notre département au travers d’expositions dans nos musées revisités, qui ne sont plus « seulement » territoriaux, mais qui ont une thématique qui vont mettre en avant cette richesse et la variété de tous les territoires du département.

Chaque musée va faire « peau neuve » ! Bien sûr tout ne va pas se faire en claquant des doigts, ça se mature ! On ne va pas changer, pour changer. Là, déjà, nous avons travaillé au musée du Revermont avec cette mairie-école qui est une petite pépite que l’on a envie d’orienter vers un musée-jardin. On a ce beau potager-verger à l’arrière et le conservatoire de graines qui est quand même important.

En ce qui concerne Le Domaine des Saveurs, il faut développer le fond et la forme qui correspond à ce nom. De travailler sur le bel aliment, le beau produit, la gastronomie, l’Art culinaire, le plaisir d’être à table, ça été classé à l’UNESCO, c’est important !

Nous allons avoir ces orientations-là au travers de nos expositions temporaires, puis, à terme, dans nos collections permanentes et qui mettront aussi en valeur la ferme des Planons, car nous sommes dans cette thématique du « bien manger, du champ à l’assiette ».

Nous allons continuer sur le musée du Bugey-Valromey avec un gros travail de réaménagement pour lui redonner un peu de « tonus » à ce musée qui est à un très bel endroit, très enclavé dans la montagne.

Contrairement aux musées nationaux qui sont peut-être un peu moins écoresponsables, nous avons plus de possibilités de prendre, de reprendre, de remanier les mêmes scénographies, mais de façons très vertueuses, pour utiliser au maximum les matériaux pour ne pas gâcher, en termes de temps aussi, et d’argent, car nous sommes garants de la bonne dépense publique.

L’écoresponsabilité dans la construction de nos expositions et de nos collections permanentes fait partie de nos préoccupations permanentes ».

… Katia Mollet, vous êtes la Directrice du Domaine des saveurs, Parlez- nous des nouveautés, des projets…

KM : « Nous sommes ici dans ce que nous pourrions appeler : le temple de la gastronomie et du bien vivre en Bresse.

Il y a deux circuits qui existent : un qui tourne autour de la gastronomie, que l’on a  réinventé vers la fin, et celui de la “bourgeoisie avec les vêtements coiffes et émaux. Je veux que nous parlions un peu plus du terroir, de ses produits. Évidemment du poulet de Bresse dont nous reparlerons tout à l’heure, et avec tous les projets qui sont autour de ce thème, et bien d’autres sujets également. Je ne suis  pas de l’Ain, mais je savais que l’on mangeait, que l’on buvait bien, c’est pour cela aussi que je suis venue ! Mais je me suis dit qu’il fallait le montrer un peu plus … J’ai donc revu le parcours. L’installation a maintenant près de 25 ans et il y a des choses à repenser. Cette scénographie est très présente, qui était certainement une belle réalisation à l’époque, qui est très « ancrée » dans tous les sens du terme ! Ces cimaises à doubles parois de verre pèsent entre 80 et 100 kg et elles sont fixées dans le plancher technique.  Ce sont des travaux importants que nous ne pouvons pas faire tout de suite !

La signalétique est insuffisante et il n’y a pas de contextualisations. Pour vous, qui vivez sur le territoire, tout est peut-être suffisant, mais pour moi, qui vient de l’extérieur, et c’est peut-être un des atouts que je peux apporter, c’est de voir de choses que vous n’appréhendez pas et d’appliquer la didactique que nous pouvons employer. Nous allons donc enlever ce verre et installer des Zones très marquées : animaux, transformation des aliments, Etc. Des couleurs différentes pour que chacun puisse identifier l’espace dans lequel il est avec la signalétique appropriée. À la fin du circuit, nous aurons un lieu consacré aux Chefs, car c’est important pour nous d’en faire la promotion. La promotion de l’art culinaire, de l’art de vivre…

Aux côtés des espaces : peintres, bourgeoisie, émaux, coiffes et atours, il faut promouvoir la ruralité jusqu’à la ferme, la ferme bressane.

Faire le lien dans tout ça ne se fera pas en 6 mois… Les équipes techniques sont déjà très sollicitées !

Ce site est à la fois un musée, monument historique, un site touristique, un domaine agricole, un domaine d’élevage. Nous avons beaucoup de choses à faire ! Proche de l’autoroute, où les gens aiment à s’arrêter pour le piquenique. Nous allons rouvrir le café bressan au niveau de la ferme. Ce musée doit vivre encore plus ! »

… Une nouveauté : les Flâneuses !

C’est une société française (startup de Toulouse) qui a conçu ce matériel. C’est à la fois une poussette pour les enfants, également un déambulateur, et aussi, un fauteuil roulant ! C’est du 3 en 1 et ça n’a pas l’aspect rédhibitoire du fauteuil roulant classique. Là, c’est un siège beaucoup plus convivial qui permet d’aller sur tout le domaine, grâce à ses roues fortement dimensionnées. La problématique du handicap reste au cœur des préoccupations de l’équipe au point d’avoir une personne dédiée à ce sujet et au service des visiteurs. À noter : des chaises pliantes légères en libre-service !

… De très nombreuses manifestations seront organisées tout au long de l’année dont le championnat du monde de poulet de Bresse à la crème ! Nous aurons l’occasion d’en reparler. Il y aura « du lourd » dans le jury !

Cette excellente matinée s’est terminée, incontournable en Aindinois, par un excellent repas servi par le restaurant « La Table Bagésienne »  qui nous a fait découvrir, notamment, un excellent et étonnant vin blanc du Bugey : « Secret » tout en rondeur et très fruité. À découvrir absolument !

Pour en savoir encore plus :  www.patrimoines.ain.fr/n/domainedessaveurs

Texte et photos : Gilles Lalaque

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !