Mézériat – Conférence : « Pourquoi se vacciner contre le papillomarivus ? »

Tel était le thème abordé ce jeudi soir par la Délégation des Bords de Veyle de la Ligue contre le cancer représentée par Mme Dominique Perradin et animée par le Dr Jean Bruhière, par ailleurs Président du comité départemental de la Ligue.
LANDRIX
JOB-DATING-2024_HD_page-0001
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

80 % des jeunes sont en contact avec le HPV (Human Papilloma Virus) dans les cinq premières années de vie sexuelle. Le papillomavirus se transmet par voie cutanée, par les muqueuses et par contact sexuel. Ce virus peut causer des infections qui, non détectées, peuvent entrainer des lésions cancéreuses.

Chaque année en France, 6 800 femmes développent un cancer du col de l’utérus dû à ce virus et 1 100 d’entre elles en meurent. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ce cancer pourrait être totalement évité grâce à la vaccination.

Le vaccin anti-HPV est donc fortement recommandé pour les garçons et filles, en deux injections pour les 9-14 ans et en trois injections au-delà de l’âge de 15 ans. La vaccination peut être réalisée par les médecins traitants, les pharmaciens, les sages-femmes et les infirmiers.

Plus d’infos sur https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A16438

Texte et photo : Agnès Bétend

Photo d’accueil : Le Docteur Bruhière avec Dominique Perradin.

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !