Edito : On marche bien sur la tête !

Je prends ma plume pour soutenir le monde agricole.
PUB
Slide
PoEsmp090324_page-0001
Précédent
Suivant

Les Jeunes Agriculteurs (JA) ont retourné la nuit avant-dernière des centaines de panneaux d’entrée et de sortie de villages aindinois, dont de nombreux sur le secteur Veyle Saône (celui de Grièges est en illustration de ce premier édito).

Ils alertent ainsi sur « les excès de normes et les importations créant de la concurrence déloyale » pour un militant JA interviewé par nos confrères du Progrès.

J’apporte tout mon soutien à cette action pacifiste et espère qu’un grand nombre de maires en feront de même en maintenant les panneaux à l’envers pendant huit jours, comme demandé par les auteurs des faits.

Pour moi, ce qui se joue est très simple, les agriculteurs demandent, une nouvelle fois, à vivre décemment de leur travail. Leurs journées sont longues, leurs week-ends bien rares comme leurs vacances, tout cela pour une rémunération bien mince voire dérisoire. Comme qui croyez-vous ? Bingo, comme votre rédacteur-serviteur !

Plus globalement, les personnes qui travaillent dur et/ou beaucoup méritent de bien vivre de leurs activités professionnelles. C’est une évidence mais, malheureusement, elle ne se concrétise pas toujours dans les faits !

Texte et photos : Eric Bernet

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !