Cyclisme professionnel – Tour de l’Ain : Etape et général pour Michael Storer (Groupama – FDJ) !

Michaël Storer (Groupama-FDJ) a porté une offensive décisive dans le juge de paix, le col de Menthières. Il a filé ensuite vers Lélex Monts-Jura pour remporter un deuxième Tour de l’Ain en trois ans. Une performance que seul Thibaut Pinot a réussi en 2017 et 2019.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Le départ de la troisième étape devant le Stade Mathon à Oyonnax ne pouvait échapper aux yeux du staff du club de rugby local, Joe El Abd, l’entraîneur principal, en tête. Comme le veut la tradition, le Tour de l’Ain se corse le dernier jour. Pour cette 35e édition, sept difficultés sont au programme : le col de Berthiand (4,8 km à 6 % de moyenne), la côte de Corveissiat (3,8 km à 3,3 % de moyenne), la côte de Matafelon (3,1 km à 4 % de moyenne), la côte de Samognat (4,9 km à 5 % de moyenne), la côte de Viry (4,1 km à 6,1 % de moyenne), la côte de Giron (3,7 km à 6 % de moyenne) et le juge de paix, le col de Menthières (9,1 km à 7 % de moyenne).


Au sommet de la première, Simon Pellaud (Tudor Pro Cycling) précède un peloton qui s’étire déjà depuis quelques kilomètres. Après une soixantaine de kilomètres et les passages des trois côtes successives, cinq coureurs se retrouvent en tête : Lilian Calmejane (Intermarché-Circus-Wanty), Clément Venturini (AG2R Citroën Team), Dries Van Gestel (TotalEnergies) et le Jurassien Théo Delacroix (Saint-Michel-Mavic-Auber93). Pour sa dernière participation au Tour de l’Ain, Pierre-Luc Périchon (Cofidis) tente le baroud d’honneur promis. Il porte même virtuellement le maillot jaune avant d’être repris.

Groupama-FDJ se porte en tête d’un peloton de 25 coureurs dont Alexander Jefferson Cepeda Ortiz, maillot jaune Solimut Mutuelle de France du classement général, et mène le tempo à la poursuite de Lilian Calmejane. Le travail de sape du train de l’équipe française autour de Michael Storer, 2e à 4 secondes, paie : un regroupement s’opère vers le juge de paix, le col de Menthières. L’accélération de Rudy Molard élimine encore des membres de la tête de course. A 26 kilomètres de l’arrivée, Michael Storer porte une première offensive qui s’avère décisive. Alexander Jefferson Cepeda Ortiz craque et concède rapidement du temps (22e de l’étape à 5min10s et 19e au général). Kenny Elissonde (Lidl-Trek), lui, s’accroche. Trois kilomètres plus tard, l’Australien de 26 ans le lâche et s’envole vers la victoire d’étape à Lélex Monts-Jura, synonyme d’un deuxième succès au Tour de l’Ain en trois ans. Après deux saisons sans, il renoue avec le succès.

Kenny Elissonde qui n’avait plus roulé sur le Tour de l’Ain depuis 2014, résiste efficacement au retour d’un groupe de poursuivants. Il cumule la 2e place de l’étape et au général ainsi que le titre de super combatif de cette édition. Lilian Calmejane émerge le premier d’un groupe de poursuivants reconstitué dans le final. Derrière Simon Pellaud, Nicolas Prodhomme (AG2R Citroën Team) décroche le cinquième rang synonyme de podium final (3e à 3min28s). Les grimpeurs Elie Gesbert (Team Arkea-Samsic, 7e au final), Jesus Herrada Lopez (Cofidis, 9e), Rudy Molard (4e), Julien Bernard (Lidl-Trek, 10e) et Merhawi Kudus, meilleur représentant d’EF Education-Easypost également au général (5e), complètent dans cet ordre le Top 10 de cette troisième étape animée. Les mêmes, avec Sebastien Reichenbach (Tudor Pro Cycling, 6e) et Jordan Jegat (CIC U Nantes Atlantique, 8e) en plus, se retrouvent dans un ordre différent à 3min30s au final (indiqué entre parenthèses précédemment).

LA RAZZIA DE GROUPAMA-FDJ


Dans les classements annexes, Lilian Calmejane, légitimement combatif Semcoda de l’étape, chipe le maillot à pois Région Auvergne-Rhône-Alpes de meilleur grimpeur à Mads Ostegaard Kristen (Leopard TOGT).
Le maillot blanc Streichenberger de meilleur jeune revient à Joris Delbove, membre d’une équipe de Saint-Michel-Mavic-Auber93 remarquée durant trois jours.
Groupama-FDJ repart de Lélex Monts-Jura avec deux victoires d’étapes, le classement par équipe, les maillots vert par points Crédit Mutuel et jaune Solimut Mutuelle de France du classement général pour Michael Storer et une 4e place pour Rudy Molard.

LES CHIFFRES

2 : victoires du Tour de l’Ain pour Michael Storer en 2021 et 2023. En 35 éditions, seul Thibaut Pinot, en 2017 et 2019, a réussi pareille performance.
Pour l’anecdote, l’Australien qui va rejoindre Tudor Pro Cycling en 2024, a terminé avant-dernier de l’étape 1 puis 2e et 1er, pratiquement comme en 2021…

83 classés, 98 partants.

Photo d’accueil : Quentin Joly – Tour de l’Ain

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !