Commerces : Nos boulangers sont inquiets et demandent des solutions concrètes

Une réunion de « crise énergétique », en présence de Christophe Greffet, a eu lieu chez Damien Perruche ce mercredi après-midi.
LANDRIX
Festiveyle2023
Précédent
Suivant

Elle a réuni des boulangers de Thoissey, Cormoranche-sur-Saône, Saint Jean-sur-Veyle, Pont-de-Veyle, Saint Cyr-sur-Menthon, Crottet et Replonges.

Cette réunion informelle a permis de comprendre le désarroi dans lequel se trouve ces artisans : « On a du monde dans nos boutiques mais on se demande si ça vaut le coup d’ouvrir ! Vais-je y gagner ou perdre encore de la trésorerie ? » regrette Brice Bouillot, un des instigateurs de la gronde locale. « On va tous être pris à la gorge rapidement et probablement devoir licencier si des solutions ne nous sont pas apportées rapidement » déplore ce boulanger pont-de-veylois fier d’avoir créé six emplois depuis l’ouverture de sa boutique il y a trois ans.

« La hausse des prix de l’énergie va jusqu’à ‘x 10’ » s’insurge le commercial de la minoterie Bray. « Même ‘x 2’, ce n’est pas acceptable » précise-t-il.

« La baguette à un euro est encore dans la tête des gens. Malgré nos augmentations, le panier moyen a fortement chuté ces derniers mois » constate Florine, la boulangère de Saint Jean.

« J’envisage de poser des panneaux solaires pour diminuer la facture énergétique » prévient Damien Perruche. « Il y a un sérieux problème, ça ne va pas le faire ! Des solutions sont à trouver rapidement ! » a-t-il renchéri.

Après les annonces récentes de la Préfète de l’Ain et de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Christophe Greffet a indiqué que « la Communauté de communes de la Veyle avait contractualisé l’an passé avec la Région, collectivité qui dispose de la compétence « économie » ». Cet élu semble avoir compris le besoin urgent de ces artisans et réfléchit déjà à une aide pour développer l’autoconsommation, un chantier qu’il comptait ouvrir pour les particuliers. « Mon souhait est de vous aider et de faire bouger les lignes » a-t-il clairement indiqué en rappelant le caractère essentiel de nos boulangeries.

Texte et photos : Éric Bernet

Partagez cet article !