Auvergne-Rhône-Alpes : Ligne ferroviaire Clermont-Ferrand/Paris, “les Auvergnats ne sont pas des citoyens de seconde zone”

A la suite de nombreux incidents subis par les usagers de la ligne ferroviaire, Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes demande sans plus attendre des engagements concrets avant la fin du mois.
PUB
Slide
PoEsmp090324_page-0001
Précédent
Suivant

  • Pallier ce matériel de la honte en attendant la livraison du nouveau

Les locomotives utilisées sur la ligne Clermont-Paris ont plus de 30 ans, les rames parfois plus de 40 ans. La livraison du nouveau matériel roulant est annoncée à partir de mi-2025 et jusqu’à fin 2026. D’ici là, les usagers ont besoin d’engagements et de réponses clairs de la SNCF et pas avec des cars mais avec des trains !

  • L’urgence de sécuriser l’infrastructure et les voies.
  • L’urgence d’organiser la gestion de crise en cas d’incident avec une information voyageurs fiable et en direct ; une prise en charge des voyageurs et un renforcement des accès de secours en cas d’intervention entre deux gares pour réduire les délais d’intervention.
  • Deux locomotives opérationnelles enclenchées sur chaque départ afin de pouvoir réagir rapidement en cas de panne.
  • Des engagements à long termes sur la réduction de temps de trajet

Pour Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes : « Je ne peux pas accepter une telle situation dans ma région. Je rappelle que la Région a accepté de mettre 40 millions d’euros sur la table sur une ligne qui n’est pas de notre responsabilité et maintenant ça suffit. Les Auvergnats ne sont pas des citoyens de seconde zone. C’est encore plus intolérable quand on nous explique qu’il faut privilégier le train pour préserver l’environnement et que dans le même temps on propose une qualité de service aussi déplorable. On veut juste des trains qui soient à l’heure, à peu près confortables avec des prix abordables et une vraie équité avec les tarifs qui sont pratiqués sur d’autres lignes. L’Etat a décidé de financer le passe Navigo avec l’impôt des Français ; les trains Ouigo circulant entre Paris-Lyon proposent des prix d’appel à partir de 16€, quand le plein tarif d’un Paris-Clermont est de 64€. Comment accepter que l’on paye trois à quatre fois plus cher en Auvergne pour voyager dans des conditions équivalentes tout en subissant de plus, des incidents récurrents ? L’Etat, par la voie du ministre Christophe Bechu et même du Président de la République, a indiqué qu’il prenait la situation très au sérieux. Nous attendons maintenant de la SNCF des mesures concrètes et immédiates pour pallier les dysfonctionnements dont elle a la responsabilité. J’ai posé un ultimatum : si la SNCF ne propose pas de solutions avant la fin du mois de février, la Région retirera ses financements ».

Cette ligne Paris-Nevers-Vichy-Clermont est connue pour ses retards à répétition, régulièrement dénoncés par ses usagers. Le retard de près de huit heures le 19 janvier dernier, n’est pas un cas isolé. En juin 2023, un retard de près de 20 heures avait été enregistré, ainsi que le 1er décembre 2023, avec plus de 4h30. Sur l’année 2023, les retards de plus de deux heures ont pratiquement doublé par rapport à 2022. Ce sont 153 trains en retard de plus d’une heure en 2023. Actuellement et depuis plusieurs mois, c’est en moyenne un aller-retour par jour qui est annulé (faut de locomotives opérationnelles en nombre suffisant).

A la troisième place des trains en retard, la ligne Clermont-Paris est qualifiée de « maudite » par ses voyageurs. Au-delà de la non-fiabilité de la ligne : retards et suppressions de train en raison de pannes matérielles ; vétusté des infrastructures ferroviaires ; défaillance des équipements ; heurts d’animaux ; chocs sur passages à niveau ; ainsi que le temps de parcours qui s’allonge. Pour rejoindre Paris depuis Clermont-Ferrand il fallait 2h58 en 2008 par le direct, il faut aujourd’hui 3h14.

Communiqué de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !