Auvergne-Rhône-Alpes : La Région finance un équipement inédit en France

Cet équipement financé par la Région servira à la recherche sur les maladies du foie.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Lors de sa dernière Commission permanente, la Région a voté l’achat pour l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Everest de Lyon d’un équipement de pointe. L’IHU Everest spécialisé dans les maladies du foie bénéficiera ainsi d’un spectromètre de masse de dernière génération unique en France.

Avec cette acquisition (1,7 M€), la Région intensifie son engagement en faveur de l’innovation en santé et du développement de la recherche biomédicale.

L’Institut Everest vise à relever les défis actuels et futurs de l’hépatologie, et plus particulièrement contribuer à la guérison des maladies chroniques du foie, en combinant médecine de précision et thérapies innovantes. Responsables de 17 000 décès par an en France (source OMS), les maladies chroniques du foie représentent un enjeu de santé majeur, dont les travaux de l’IHU ont vocation à mieux comprendre, diagnostiquer et appréhender les causes et les symptômes, notamment, avec des interventions thérapeutiques précoces et de nouvelles classifications des maladies pour la personnalisation des traitements.

Ouvrir la voie à des avancées significatives dans le domaine de la recherche hépatologique

L’acquisition de ce spectromètre de masse (opérationnel dès 2024) est une étape majeure du développement de l’Institut Everest. En permettant l’analyse fine des composés chimiques et des biomarqueurs, il ouvre la voie à des avancées significatives dans le domaine de la recherche hépatologique. Grâce à cette technologie de pointe, les scientifiques pourront mieux comprendre les mécanismes des maladies du foie ; développer de nouveaux traitements et améliorer la qualité des soins pour les patients.

Cet investissement permettra aux chercheurs du tout nouvel IHU d’engager rapidement des travaux de recherche prometteurs ; d’accélérer le transfert entre la recherche académique et les soins médicaux et de renforcer la position de la région Auvergne[1]Rhône-Alpes en tant que pôle d’excellence en hépatologie.

Pour Catherine STARON, Vice-présidente déléguée à l’Enseignement supérieur, à la Recherche et à l’Innovation de la Région Auvergne-Rhône-Alpes : « Premier Institut Hospitalo-Universitaire d’Auvergne-Rhône-Alpes, l’IHU Everest est une chance pour notre Région qu’il faut saisir et développer sans attendre. Nous avons eu à cœur de soutenir très rapidement la dynamique de ce pôle d’excellence de niveau mondial en hépatologie. L’acquisition de cet équipement de pointe, opérationnel dès 2024, renforcera l’excellence de la recherche médicale en région et l’attractivité des meilleurs spécialistes en Auvergne-Rhône-Alpes. »

A propos de l’IHU Everest

L’Institut d’hépatologie de Lyon, créé en avril 2022 par le CHU de Lyon, l’Université Claude Bernard Lyon 1, le Centre Léon Bérard et l’INSERM, est devenu en mai 2023 le tout premier projet labélisé Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) en Auvergne-Rhône-Alpes. Baptisé Everest, il devient le premier et unique IHU français entièrement consacré aux pathologies du foie, une des principales causes de décès, notamment chez les enfants.

Communiqué de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !