Auvergne-Rhône-Alpes : Dix nouveaux lauréats du volet régionalisé

Découvrez les dix nouveaux lauréats du volet territorialisé "France 2030".
240610_ESMP_JPO-29-JUIN-2024_HD_page-0001
240610_ESMP_JPO-29-JUIN-2024_HD_page-0001
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Sans précédent par son ampleur et son ambition, le plan France 2030 est pourvu d’un volet territorialisé, « France 2030 Régionalisé », ayant pour objectif d’accompagner l’innovation des start-ups, PME, ETI ou organismes locaux notamment, sur tout le territoire national.

France 2030 Régionalisé a été voulu pour conjuguer les forces de France 2030 et celles des acteurs en régions, comme la connaissance des réalités territoriales et la proximité avec les acteurs économiques locaux.

La particularité du volet territorialisé réside plus spécifiquement dans son mode de financement paritaire : chaque euro investi par l’État est complété d’un euro investi par la Région.

120 MILLIONS D’EUROS EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Concrètement, Fabienne BUCCIO, Préfète de la région Auvergne-Rhône-Alpes et Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, mobilisent leurs services, aux côtés des opérateurs (Bpifrance et Caisse des dépôts et consignations), pour détecter et cofinancer à part égale les projets innovants.

Le comité de pilotage, réuni une fois par trimestre sous la présidence de la Préfecture de Région et du Conseil Régional, est chargé de sélectionner les lauréats.

Ce volet régionalisé, qui s’étend jusqu’à 2025, se décline en quatre axes :
• Les « Projets d’innovation » pour accélérer l’émergence d’entreprises innovantes leaders sur leur domaine et pouvant prétendre à une envergure au moins nationale.
• Les « Projets collaboratifs de recherche et développement » ou « i-Démo régionalisé » afin de constituer un tissu de relations industrielles collaboratives durables d’entreprises de toute taille, peu importe leur place dans la filière, de la recherche industrielle au développement expérimental.
• Les « Projets de filières » pour renforcer la compétitivité des filières stratégiques françaises en permettant le recours à des moyens de production ou des infrastructures de tests, d’essais ou de recherche-développement partagés.
• Les « Projets de formation professionnelle » pour accompagner les entreprises dans l’anticipation des mutations économiques et organisationnelles, dont le développement des compétences pour l’exercice de nouveaux métiers.

Plus d’informations sur : www.france2030.gouv.fr

DIX NOUVEAUX LAURÉATS POUR LA « TRANSFORMATION DES PME PAR L’INNOVATION »

Une signalétique optimisée – Charvet Digital Media (Ain)
Cette société développe une solution de signalétique innovante pour optimiser les opérations sur les sites industriels étendus, comportant plusieurs bâtiments distants et plusieurs centaines d’employés.

Une source d’énergie externe plus silencieuse et plus écologique – TYVA (Ardèche)
Élaborées pour apporter une alternative efficace aux groupes électrogènes, les stations d’énergie portables ergonomiques développées par TYVA procurent puissance et autonomie aux applications professionnelles nécessitant une source d’énergie externe.

Un outil pour améliorer la maîtrise des conformités – QHSE Concept (Cantal)
QHSE Concept développe une plateforme digitale ayant pour vocation de mettre à disposition des collectivités et des entreprises une solution numérique leur permettant une appropriation simplifiée des exigences QHSE : Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement.

Des usines 4.0 conçues pour le secteur du luxe – EUROPE ACCESSOIRE CONCEPT (Drôme)
Le projet de EAC consiste à proposer un modèle d’usine 4.0 performante (productivité, qualité et rendement) capable de répondre aux besoins des clients du luxe pour la fabrication industrielle des ornements métalliques.

Un dispositif médical de stimulation rénale innovant – Electroducer (Isère)
La start-up Electroducer prépare la mise sur le marché d’un dispositif médical stérile dans le domaine de la cardiologie interventionnelle qui permettrait d’améliorer la sélection des patients candidats à une dénervation rénale et de vérifier l’efficacité de l’intervention.

Un papier plus responsable – FunCell (Isère)
Dans un souci de durabilité et d’écoresponsabilité, FunCell souhaite développer et produire des additifs à la fois biosourcés et issus des déchets de l’industrie agroalimentaire locale, capables de renforcer significativement les propriétés mécaniques du papier.

Une membrane composite haute performance – Serge Ferrari (Isère)
Le projet de Serge Ferrari SAS repose sur l’éco-conception d’une membrane composite souple ignifugée alliant hautes performances mécaniques, de tenue au feu et de durabilité, exempte de substances controversées, pour les marchés de l’Architecture Tendue, de la Structure Modulaire et de la Protection Solaire.

Un peptide optimisé pour empêcher la progression tumorale – NMR-Bio (Isère)
Le projet porté par NMR-Bio vise à réaliser une étude de faisabilité pour développer un anticancéreux ciblant un facteur dérégulé dans 70% des cancers. Ce peptide sera optimisé pour présenter les meilleures propriétés de pénétration cellulaire, de stabilité et de sélectivité possibles.

Un robot de picking équipé d’un système de vision innovant – BOA Concept (Loire)
La solution portée par BOA Concept s’adresse à tous les logisticiens qui font de la préparation de commande de détail. Elle vise à développer un outil de préhension intelligent français adapté pour le domaine de l’intralogistique, permettant de robotiser la préparation de commande.

Un laser performant pour l’industrie du luxe – SERAM (Haute-Loire)
La société SERAM souhaite développer la technologie de marquage, découpe et gravure par laser à faible consommation énergétique et absence de produits chimiques dédiée à l’ornementation pour l’industrie du luxe.

Communiqué de presse de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !