Ain : La Préfète et la Procureure de la République sur le terrain pour soutenir le travail des élus

Découvrez la restitution des quatre réunions relatives à la prévention et la lutte contre les violences faites aux élus.
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0001
Flyer-Mai-a-velo-2024_page-0002
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

La Préfète de l’Ain et la Procureure de la République sont allées à la rencontre des élus du département en septembre et début octobre pour leur présenter les nouvelles mesures de prévention et de lutte contre les menaces et les violences faites aux élus.

Les violences à l’endroit des élus s’accentuent dans notre société et le département de l’Ain n’est pas épargné par ce phénomène : plus d’une trentaine de situations en 2023. Celles-ci sont inacceptables et exigent une mobilisation spécifique des forces de sécurité, de la Préfecture et de la Justice.

Dans le cadre de ces réunions à l’affluence significative (plus de 150 élus rencontrés), les élus du département ont pu s’exprimer sur les situations diverses d’agressions qui émaillent l’exercice de leur mandat : intervention pour faire cesser un litige, menaces ou injures sur les réseaux sociaux, etc.

Les élus ont manifesté leurs besoins d’accompagnement et de soutien concrets, auxquels le plan national répond, dans la continuité des mesures déjà engagées dans l’Ain.

Ce plan vise à renforcer le dialogue et l’écoute des élus concernés par des faits de violence et à mettre en œuvre des mesures de protection concrètes – référents « violences aux élus » au sein de la police et de la gendarmerie, dispositif « alarme élu », formation à la désescalade de la violence.

Les élus ont également insisté sur la nécessité d’un suivi et d’une communication renforcés autour des procédures de traitement de ces cas, afin de garantir une réponse opérationnelle et judiciaire rapide. C’est le sens du plan qui vise à mieux sanctionner les agresseurs des élus et à améliorer la communication entre les élus et la justice.

Ce plan est mis en œuvre grâce à un partenariat étroit avec l’association des maires de France de l’Ain, associée à ces quatre réunions.

Enfin, ces mesures s’inscrivent dans le cadre des politiques de sécurité mises en œuvre dans le département de l’Ain, fruits d’un dialogue continu avec les élus locaux. Les trois nouvelles brigades de Gendarmerie nationale dans l’Ain annoncées le 2 octobre par le Président de la République participeront également de cette réponse renforcée de sécurité.

Communiqué de presse de la Préfecture de l’Ain

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !