Ain : Le Comité départemental « loup et lynx » s’est réuni

Chantal Mauchet, Préfète de l’Ain, a réuni les membres du comité départemental « loup et lynx », en présence du Préfet Jean-Paul Celet, référent national sur la politique du loup.
SalonUnArbredeVie210424
SalonUnArbredeVie210424
Précédent
Suivant

Seriez-vous intéressé par une version papier du journal L'Aindépendant ?

Composé de cinq collèges (organismes professionnels agricoles, organismes cynégétiques, associations de protection de la nature, espaces protégés, et administrations de l’État) cette instance constitue un lieu de partage d’informations, d’échanges et de décision relativement à la présence concomitante de ces deux grands prédateurs sur le territoire aindinois.

Au Plan National d’Actions (PNA) pour le loup et les activités d’élevage 2018-2023, outil stratégique opérationnel de référence pour la mise en œuvre de la politique nationale de protection et de gestion de l’espèce lupine, succédera un nouveau PNA sur la période 2024-2029. Le préfet Celet a présenté aux membres du comité le projet de nouveau PNA, pour lequel la consultation du public s’est terminée le 7 décembre 2023 et qui a vocation à entrer en vigueur dès le début d’année 2024.

Outre ce point d’actualité particulier, la réunion a été l’occasion de faire un point de situation complet sur le loup et le lynx.

Ont notamment été présentés :

  • Un bilan des actes de prédation sur troupeaux domestiques recensés au cours de l’année 2023, pour lesquels les responsabilités respectives du loup et du lynx ne peuvent être exclues ;
  • Un état des lieux de la présence du loup et du lynx dans la réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura, où a été observé, cet, été le premier cas de reproduction du loup depuis plus d’un siècle dans l’Ain ;
  • Les perspectives, pour l’année 2024, de financement d’actions nouvelles en faveur de la protection des troupeaux contre la prédation lupine et de revalorisation des barèmes d’indemnisation des dommages causés aux troupeaux ;
  • Un point d’avancement des actions engagées dans le cadre du PNA en faveur du lynx boréal 2022-2026 ;
  • Un état des lieux des démarches d’indemnisation et de traitement des dossiers de constatation de dommages survenus en 2022 et 2023.

Les membres du comité ont, par ailleurs, validé un projet de délimitation, au titre de 2024, des zones d’éligibilité aux mesures de protection des troupeaux contre la prédation, qui sera ultérieurement entériné par arrêté préfectoral.

Sur la base de ce zonage, établi annuellement en fonction de la pression de prédation et de la dynamique d’extension des aires de présence du loup, les exploitants agricoles pourront demander à bénéficier d’aides financières au déploiement de mesures de protection de leurs troupeaux (par exemple, l’acquisition de chiens de protection ou la mise en place de clôtures et parcs électrifiés), avec des taux de prise en charge compris entre 80 et 100 % selon les mesures.

Communiqué de la Préfecture de l’Ain

Abonnez vous pour ne manquer aucun article !

*Vous avez la possibilité de vous désabonner quand vous le souhaitez.



Partagez cet article !